Catherine Salée sur un petit nuage

Catherine Salée va fort bien. Merci pour elle.

Les bonnes nouvelles s’accumulent pour elle puisque la mémorable bourgmestre de La Trêve vient tout juste de remporter le prix d’interprétation au Festival les Hérault du cinéma et de la télé pour sa prestation dans Le Plombier, écrit et réalisé par Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (L’Ours Noir).

 

Catherine y interprète une comédienne spécialisée dans le doublage de films porno qui se retrouve un jour en studio avec un comédien flamand habituellement cantonné… aux films d’animation. Tom Audenaert (c’est lui) a décroché le prix d’interprétation masculine tandis que le film recevait le grand prix du jury.
Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Catherine vient par ailleurs d’être nominée en tant que meilleure comédienne aux prix de la critique du théâtre, une récompense qu’elle a déjà gagnée en 2008.

Ici, elle est en course pour Trois ruptures où elle peut varier les rôles et les rages, avenante avant d’être glaciale, révélant une impressionnante palette d’expressions, explicites et nuancées, cruellement comiques et savamment méprisantes. Face à elle sur la short list, Valérie Bauchau et Mathilde Lefèvre.

 

Enfin, début août, la maman d’Adèle (La vie d’Adèle) et de Maxime (Keeper), présente aux trois derniers festivals de Cannes, rejoindra le tournage de Bellegueule le nouveau long métrage d’Anne Fontaine (Entre ses mains, Mon pire cauchemar, Les Innocentes), basé sur le roman En finir avec Eddy Bellegueule.

« J’adore cette réalisatrice » nous a joyeusement confié Catherine encore fort enthousiaste d’avoir appris en une heure sa récompense et sa nomination.

 

Que cette série continue…

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …