Sortie DVD : Kill me please

Le docteur Kruger (Aurélien Recoing) est un pionnier décidé à faire entrer le suicide dans la modernité. Sa clinique reçoit une subvention gouvernementale afin que le suicide ne soit plus une tragédie, mais un acte médical assisté.

Son rêve est de trouver un cadre thérapeutique à l’intérieur duquel la médecine parvient à dominer cette pulsion de destruction que les désespérés, ou les malades, veulent exercer contre eux-mêmes.

Chaque jour, le docteur Kruger reçoit ses malades et les écoute : Monsieur Demanet, acteur comique en phase terminale de cancer (Benoît Poelvoorde) ; Monsieur Breiman, commis voyageur canadien condamné par une tumeur au cerveau (Saul Rubinek) ; Monsieur Vidal, héritier luxembourgeois perdu par le jeu (Bouli Lanners) ; Virgile, jeune dépressif autodestructeur au nombre incalculable de TS (Virgile Bramly) ; ou Madame Rachel, ancienne chanteuse de cabaret berlinois à la voix cassée (Zazie de Paris).

Tour à tour, les patients défilent dans le bureau du docteur Kruger et examinent avec lui les motifs qui justifient — ou non — leur suicide à venir. Lorsque la décision est prise, chacun a le droit de voir exercer un dernier souhait : déjeuner spécial, vin d’excellence, lubie personnelle. Le docteur Kruger est un humaniste qui cherche à rendre la mort des autres plus douce.

Mais dans la montagne isolée où le bon docteur Kruger a décidé de bâtir son rêve de « suicide idéal », quelque chose vient lui rappeler que personne ne contrôle la pulsion de mort : la mort elle-même.

 

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …