FIFF 2015 : voici le jury du prix Cinevox

Le Festival international du film francophone de Namur est un des grands événements cinématographiques de la rentrée avec le FFO à Ostende et les BNP Paribas Fortis Film Days. Pour tous les amateurs de cinéma belge, la manifestation est incontournable: on y découvre toujours, en avant-première, de nombreux longs métrages réalisés ici.

Depuis 2012, un Jury composé de quatre passionnés de cinéma belge décerne 2012 un prix très spécial au meilleur long métrage belge francophone inédit projeté à Namur pendant cette semaine : le Prix Cinevox

 

Le vainqueur remporte une semaine de promotion gratuite en salles, offerte par Brightfish, la régie publicitaire du cinéma qui a imaginé le projet Cinevox, en partenariat avec BNP Paribas Fortis.

 

 

Pour être retenu dans ce jury, il faut être un cinéphile non professionnel. Sur base d’une présentation personnelle et d’une critique de film, le FIFF constitue ensuite un groupe équilibré composé à parts égales d’homme et de femmes d’âges et d’horizons très différents. À charge pour ces quatre veinards d’assister aux projections des longs métrages belges qui peuvent prétendre au prix.

À l’issue du festival, ils se réuniront avec leur parrain pour décider du titre qu’ils désirent mettre en valeur.

Rappelons que même si le prix s’appelle Cinevox, il est totalement indépendant de notre équipe. Cette année, ce jury sera encadré par Cathy Immelen qui succède ainsi à Éric Russon ou Christine Pinchart qui ont accompli un superbe travail d’accompagnement ces deux dernières années.

 

 

En 2012, c’est Hors les murs de David Lambert qui a remporté le prix Cinevox. L’année suivante il est revenu à Yam dam de Vivian Goffette qui a coiffé tous les favoris de l’épreuve et l’an dernier c’est Melody de Bernard Bellefroid qui a été couronné.

 

Six films participeront à cette compétition :

Keeper de Guillaume Senez

Je me tue à le dire de Xaier Serron

Welcome home de Philippe de Pierpont

Outre ici de Hugo Bousquet

Parasol de Valéry Rosier

 Black  de Bilall Fallah et Adil El Arbi

Préjudice projeté en ouverture sortira le 7 octobre et ne pourra donc pas faire partie de la sélection puisque le prix de ce concours consiste en une semaine de promo en salle avant la sortie du film.
Or, dans tous les cas, la bande-annonce ne pourrait être introduite dans le pre-roll Brightfish que le 21 octobre.

Voici les quatre jurés retenus par le FIFF.

 

Licenciée en philosophie, Valérie Moeneclaey a été libraire, éditrice, enseignante et s’est formée aux techniques de scénario avec Luc Jabon. On a connu pire professeur…

Elle est l’auteur de deux pièces de théâtre : Étincelle Mon amour, jouée en 2007 et Corps et désaccords, jouée en 2015. Elle a aussi écrit des nouvelles et des romans.

Depuis 8 ans, elle anime des ateliers d’écriture et fait de la supervision de manuscrit (aide à l’écriture au niveau de la structure, du scénario, du rythme et de la cohérence).

 

Faire partie d’une équipe de cinéphiles pour élargir son regard, échanger et apprendre et vivre de l’intérieur l’aventure FIFF qu’elle suit depuis 1986 (j’y étais !) » sont ses motivations essentielles pour participer au jury Cinevox. Welcome !

 

 

 

 

 

 

Né en 1973 à Alger, Frédéric Bouchat est un Namurois… expatrié à Schaerbeek. Fan de cinéma, il se considère comme « bon public » si l’histoire est au rendez-vous.

Artisan architecte, père de deux enfants, il se dit réfractaire aux idées préconçues et proposera au jury une vision singulière pour une semaine de débats animés.
Tant mieux: c’est ce cela qu’un prix a besoin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étudiante en BAC 2 en Information et Communication à l’Université de Liège, Noémie Garcia Carrillo a récemment assisté à un cours d’Histoire du Cinéma qui a éveillé tout son intérêt. Sur cette lancée, elle participera au jury du prix Cinevox avec sa fraîcheur et l’énergie positive que son âge lui procure. Elle sera la benjamine du quatuor.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Infirmier de 32 ans, Thomas Lambillon travaille dans un centre d’aide aux toxicomanes. Il est passionné par les voyages et part très souvent découvrir une région sac au dos, pour rencontrer ses habitants. Quand il n’est pas à l’étranger ou au boulot, il adore cuisiner et réunir ses amis autour d’une bonne table. On prend !

Ses deux autres passions sont le cinéma et ma ville : Namur. C’est pour cela qu’il est fan du FIFF.

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …