27e édition de Festimages, le Festival du Court de Charleroi

C’est ce mercredi 28 mars que débutera la 27e édition du Festival Festimages, consacré aux courts métrages de fiction, documentaire ou animation, et sis à Charleroi.

Le festival, organisé par des étudiants de la Haute Ecole Provinciale de Hainaut-Condorcet, permet de faire découvrir des productions peu connues et de grande qualité. Le Festimages.be récompense également de jeunes réalisateurs fraîchement sortis des écoles de cinéma belges, ou tout simplement des artistes indépendants et autodidactes.

 

Au programme? 27 courts métrages belges, répartis selon des séances thématiques, souvent accompagnées de débats:

Séance coup de coeur, Mercredi 28 mars 2018 à partir de 20h30

Courts métrages sélectionnés : Timing de Marie Gillain, Chougmuud de Cecile Telerman, Avec Thelma de Raphaël Balboni, Qui ne dit mot de Stéphane De Groodt, Les Petites Mains de Rémi Allier et Mama bobo de Robin Andelfinger

 

Séance débat “Comment surmonter la maladie d’un proche ?”, Jeudi 29 mars 2018 à partir de 9h

Courts métrages sélectionnés : Ce qui demeure de Anne-Lise Marin, L’homme penché de Jacques Lemaire, Corps rebelle de Carole Rouquier, Les yeux fermés de Léopold Legrand

 

Séance débat “Comment aider à surmonter l’absence/mort d’un proche ?”, Jeudi 29 mars 2018 à partir de 11h

Courts métrages sélectionnés : Mama Bobo de Robin Andelfinger, Le Pérou de Marie Kremer, Hampi de Pim Algoed, Dispersion de Nikita Trocki, Marlon de Jessica Palud

 

Séance débat “Les LGBT bénéficient-ils des mêmes droits que les hétérosexuels ?”, Vendredi 30 mars 2018 à partir de 10h30

Courts métrages sélectionnés : Avec Thelma de Raphaël Balboni, Calamity de Maxime Feyers, Tapettes de Alexis Vandersmissen

 

Séance débat “Comment garder son travail ou sortir du chômage dans cette course à l’emploi ?”, Vendredi 30 mars 2018 à partir de 13h30

Courts métrages sélectionnés : Les petites mains de Rémi Allier, May Day de Olivier Magis et Fredrik de Beul, Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez, L’homme ordinaire de Julien Trousson, Fifo de Sacha Ferbus, L’enfant né du vent de David Noblet

 

Séance décalée, Vendredi 30 mars 2018 à partir de 20h30

Courts métrages sélectionnés : État d’alerte sa mère de Sébastien Petretti, Le scénariste de François Paquay, Qui ne dit mot de Stéphane De Groodt, Chougmuud de Cécile Telerman, La station de Patrick Ridremont, (Encore) une séparation de Michaël Bier, Dynaman de Michiel Blanchart, Les barbus d’Olivier Panier et Alexandre Ghijselings

 

Plus d’infos sur le site du festival.

Check Also

« La Peine », immersion en prison

Cédric Gerbehaye propose avec La Peine, son premier long métrage documentaire, une immersion aussi rare …