Ensors 2015 : qui va succéder à Marina?

Le Film festival d’Ostende bat son plein depuis une semaine. Au menu, avant-premières, compétition, rétrospectives, débats, mais aussi, la remise des Ensors du cinéma flamand qui se déroulera ce samedi 19 en soirée.

 

Comme vous le savez maintenant, les Ensors du cinéma flamand, ex-vlaamse filmprijzen, sont les équivalents flamands des Magritte du cinéma. Ou peu s’en faut.

 

Ils ont été créés en  même temps que les récompenses remises en février à Bruxelles preuve que nos voisins du nord comme les professionnels du sud trouvent normal et sain de récompenser leurs héros du 7e art de manière indépendante.

Si vous suivez un peu le cinéma, vous savez que les passerelles sont multiples entre les deux communautés, mais que l’exploitation des films et le public lui-même sont tellement différents que le cinéma belge est clairement bicéphale.

C’est ce qui fait sa richesse. Et son intérêt.

Continuer à ergoter sur le sujet (le cinéma est de toute façon une matière régionalisée) n’a plus aucun sens.

 

Contrairement à ce qui se passe ailleurs (y compris aux Magritte), ces prix flamands ne sont pas décernés à l’issue d’un vote classique en deux tours accessibles à l’ensemble de la profession, mais bien, à la manière d’un festival, par un jury composé de personnalités flamandes liées d’une manière ou d’une autre au cinéma.

 

À côté du président Jan Leyers, les autres membres du jury sont cette année : l’actrice Viviane De Muynck, l’acteur Jurgen Delnaet, le directeur artistique Kurt Rigolle, l’écrivain Peter Terrin, le chef opérateur Frank van den Eeden, le réalisateur Joël Vanhoebrouck, le producteur Mariano Vanhoof, et le musicien Johannes Verschaeve, chanteur de The Van Jets.

 

[Nic Balthazar avec son producteur Peter Bouckaert, Geert Van Rampelberg et le monteur Philippe Ravoet : la team gagnante de Tot Altijd en 2012 – par Pieter Clicteur]

 

En 2014 Marina avait dominé les débats succédant ainsi à Tot Altijd (2012) et à The Broken Circle Breakdown qui rafla tout en 2013.

 

[Les lauréats 2013 par Peter Clicteur]

 

Cette année 13 films sont en course dans au moins une catégorie et le grand favori s’appelle… Waste Land… qui, ironie du sort, est un vrai film national tourné dans les deux langues avec des acteurs flamands et francophones. Nominé dans la catégorie « meilleur acteur », Jérémie Renier pourrait d’ailleurs remporter un prestigieux Ensor, marchant ainsi sur les traces de Mourade Zeguendi qui avait décroché une statuette pour son second rôle dans Offline. Babetida Sadjo pourrait elle aussi réaliser cet exploit dans la catégorie « meilleure actrice dans un second rôle ».

 

 

Meilleur film

‘Waste Land’, Pieter Van Hees

‘Violet’, Bas Devos

‘N: The Madness of Reason’, Peter Krüger

 

 

Meilleur réalisateur

Pieter Van Hees (‘Waste Land’)

Bas Devos (‘Violet’)

Raf Reyntjens (‘Paradise Trips’)

 

Meilleur scénario

Pieter Van Hees, ‘Waste Land’

Raf Reyntjens, ‘Paradise Trips’ 

Gust Van den Berghe, ‘Lucifer’

 

 

 

Meilleur Acteur

Nabil Mallat, ‘Image’

Jérémie Renier, ‘Waste Land’

Gène Bervoets, ‘Paradise Trips’

 

 

Meilleure Actrice

Laura Verlinden, ‘Image’

Natali Broods, ‘Waste Land’

Amaryllis Uitterlinden, ‘Brabançonne’

 

 

 

 Meilleur acteur dans un second rôle

Titus Devooght, ‘Welp’

Peter Van den Begin, ‘Waste Land’

Jeroen Perceval, ‘Paradise Trips’ 

 

 

 

Meilleure actrice dans un second rôle

Charlotte Anne Bongaerts, ‘Image’

Babetida Sadjo, ‘Waste Land’

Tania Van der Sanden, ‘Paradise Trips’ 

 

Meilleure musique

Steve Moore, ‘Welp’

Simon Lenski en Senjan Jansen, ‘Waste Land’

Walter Hus, ‘N: The Madness of Reason’

 

 

 

 

Meilleure image

Menno Mans, ‘Waste Land’

Nicolas Karakatsanis, ‘Violet’

Rymvidas Leipus, ‘N: The Madness of Reason’

Meilleure direction artistique

Geert Paredis, ‘Welp’

Geert Paredis, ‘Waste Land’

Yves Verstraete, ‘Paradise Trips’

 

Meilleurs costumes

Catherine Marchand, ‘Waste Land’

Manon Blom en Mariella Kallenberg, ‘Paradise trips’

Kristin Van Passel, ‘Brabançonne’

 

 

Meilleur montage

Nico Leunen, ‘Waste Land’

Dieter Diependaele, ‘Violet’

Nico Leunen, ‘N: The Madness of Reason’

 

Meilleur espoir

Maurice Luijten, ‘Welp’

Cédric Van den Abbeele, ‘Paradise Trips’

Sirin Zahed, ‘Trouw Met Mij’

 

Meilleurs maquillages

Esther De Goey, ‘Waste Land’

Lili Dang-vu, ‘Paradise Trips’

Saskia Verreycken, ‘Welp’

 

 

Meilleure coproduction

‘Alléluia’, Fabrice du Welz

‘Je Suis Mort Mais J’ai des Amis’, Stéphane en Guillaume Malandrin

‘La Tierra Roja’, Diego Martínez Vignatti

 

 

Meilleur documentaire

Gardenia de Thomas Wallner

Waiting for August de Teodora Ana Mihai

Twilight of Life de Sylvain Biegeleisen.

Le jury de ce prix est place sous la présidence de Martin Heylen

 

Meilleur court métrage

Het Geluk de Jan van Dyck

L’infini de Lukas Dhondt

De Vijver de Jeroen Dumoulein

Oma de Karolien Raeymaekers

Het Paradijs de Laura Vandewynckel

Mechanical Waltz de Julien Dykmans

Le jury de ce prix est place sous la présidence de Cecilia Verheyen

 

 

Check Also

Clap de début pour « Sauvons les meubles » de Catherine Cosme

Catherine Cosme a débuté la semaine dernière le tournage de son premier long métrage de …