Wallimage cofinance huit nouveaux projets

Pour sa 81e session, Wallimage a choisi de cofinancer huit projets selon des critères purement économiques : cinq longs métrages de fiction, deux documentaires et une série.

 

Coproduit en Belgique par Entre Chien et Loup, L’homme qui tua Don Quixotte est le nouveau long métrage de Terry Gilliam. Son tournage débutera en novembre avec Michael Palin et Adam Driver dans les rôles principaux. La Wallonie participera largement à la post production son (Ecoute une fois et Dame Blanche), mais le grand défi échoit à Be Digital qui devra réaliser tous les effets spéciaux hyper ambitieux de ce délire onirique.

 

Autre projet atypique, Mon ket sera le premier film réalisé par… François Damiens. Il est produit par Artemis, coécrit par Benoit Mariage (Cowboy) avec l’aide de Matthieu Donck (La Trêve, Torpedo). Le sujet de ce long métrage est classé top secret, mais on peut déjà penser qu’il pourrait devenir un gros succès du box-office. Les bruitages du film seront réalisés à Genval les Dames et le générique chez Digital Graphics. L’équipe technique sera composée de familiers de l’acteur : Virginie Saint-Martin à l’image, Pierre Mertens au son et Paul Rouschop à la déco.

 


À des années-lumière de l’univers de François Damiens, Tarantula coproduit un biopic sur la fin de vie de Christa Päffegn, plus connue sous le nom de Nico, morte à Ibiza à l’âge de 50 ans après une chute en vélo. Nico, 1988, signé par l’Italienne Susanna Nicchiarelli, sera en partie tourné en Wallonie où des quartiers et bâtiments de la région liégeoise figureront… Manchester ou Prague à la fin des années 80. Une (dé)localisation rendue possible par les repérages précis d’Igor Gabriel. Le travail du son sera effectué chez Dame Blanche Genval et Sonicpil.

 

L’échange des princesses est produit par Scope Pictures qui sera majoritaire sur ce projet. Dirigé par Marc Dugain, ce film historique sera entièrement tourné en Wallonie. Outre le casting épatant (Lambert Wilson, Catherine Mouchet) dans lequel on retrouve de nombreux Belges (Olivier Gourmet, Thomas Mustin, Vincent Londez, Patrick Descamps…), Mikros s’occupera des effets spéciaux et du labo image tandis que le studio l’équipe (Wallonie) encadrera le montage. Le montage son sera effectué chez The Post Box, le mixage chez Mute&Solo. Grand chelem !

 

Il sera aussi question de châteaux dans Le Manoir, coproduit par Nexus Factory avec Gaumont, un film de genre qui verse dans la franche comédie, interprété par la all star team des nouveaux youtubers français. Ici aussi l’intégralité du tournage sera wallon. Le montage image se fera à la Baraque à Films, le montage son à Dame Blanche (Wallonie) qui prendra aussi en charge les bruitages. Toutes les scènes en studio seront tournées chez Keywall à Marcinelle tandis que les effets spéciaux seront signés par FILM FX. Autant dire que plus wallon pour un film… français, c’est assez compliqué.

 

Au-delà des projets 100% cinéma, le C.A. de Wallimage a retenu trois projets destinés à télévision.

 

 

Les enfants du hasard sera signé par un duo : Thierry Michel et Pascal Colson. À l’heure où l’immigration alimente les fantasmes les plus malsains, les réalisateurs ont voulu savoir si l’intégration était une douce utopie ou une chance pour tous. Naturellement produit par Les Films de la Passerelle, Les Enfants du Hasard (Hasard étant le nom du charbonnage) sera visible dès le mois de juin 2017.

 

À une tout autre échelle de production, Premier homme, coproduit par AT-Doc, est un long métrage d’une folle ambition dans la lignée des fameux documentaires de la BBC, Aux origines de l’humanité. Le grand défi de ce film qui repose sur les découvertes les plus récentes en matière de paléoanthropologie sera de présenter des effets spéciaux conformes aux standards actuels du genre. C’est Mikros Wallonie qui hérite de ce poste primordial tandis que The Post Box s’occupera de tout le travail du son.

 

Le dernier projet retenu est une série flamande. On y suivra, sur dix épisodes, le tonitruant Jan de Lichte et sa bande. Le héros de cette saga est un Robin des Bois belge qui a bel et bien existé. Le projet a été confié à des réalisateurs de renom comme Robin Pront (D’Ardennen). Les personnages principaux seront interprétés par Matteo Simoni (Marina) et Stef Aerts (Belgica). Le tournage durera 90 jours dont 60 en Wallonie tandis que l’essentiel de la postproduction sera effectué au sud du pays : l’image sera traitée chez Mikros et le son chez Sonicpil.

 

 

Pour plus de renseignements, cliquez ici (http://www.wallimage.be/newsfile.php?lang=fr&id=790). Vous pouvez aussi envoyer un mail à info@wallimage.be ou contacter Wallimage par téléphone 065 40 40 33.

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …