2016: Virgnie Efira, la consécration

2016, c’est presque fini! En cette dernière semaine, on revient sur l’année du cinéma belge en 6 moments marquants…

Episode 5.

 

 

 

 

 

On a l’impression qu’elle a toujours été là, à nos côtés, une présence solaire qui redonne le sourire, voire l’éclat de rire. Pourtant, sa première apparition d’envergure remonte à 6 ans, dans L’Amour c’est mieux à deux, qui lui ouvre la voie pour devenir la comédienne de romcom préférée des Français – et des Belges en passant. En 2013, elle surprend dans 20 ans d’écart, encore une comédie romantique, certes, mais où elle révèle une face plus sombre, ou à tout le moins une propension réelle à l’autodérision, et au girl power assumé. Bien campée dans sa presque quarantaine, elle compose avec Pierre Niney un duel amoureux à fleurets mouchetés, et attire soudain de nouveaux regards, ceux d’un cinéma d’auteur en quête d’une actrice radieuse mais qui pourrait être gauche ou maladroite, séductrice, mais bienveillante, dont on voudrait être l’amant(e) aussi bien que l’ami(e). Emmanuel Mouret s’empare de sa blondeur dans Caprice. Cette année, on la voit à l’affiche de quatre films: Et ta soeur? de Marion Vernoux, Un homme à la hauteur de Laurent Tirard, et surtout, Elle, de Paul Verhoeven, où elle excelle dans un rôle à contre-emploi, et enfin Victoria de Justine Triet, qui semble écrit sur mesure pour épouser toute la complexité de son personnage d’actrice. Deux films présentés à Cannes, où ses prestations agitent la Croisette, et affolent les médias.

Le film la propulse égérie d’une presse branchée qui lui a toujours fait les yeux doux. Consécration s’il en est, elle fait deux fois la une des Inrocks, qui la consacrent « nouvelle star du cinéma d’auteur » et « héroïne de l’année 2016 », rien que ça. En une poignée de films, elle a su rallier à l’amour du public celui de la presse, qui compte désormais sur elle pour éclairer de l’intérieur de cinéma en français.

VirginieInrocks

En février prochain, elle sera de retour sur ses terres belges comme Présidente de la 7ème Cérémonie des Magritte du Cinéma. Espérons que ce retour sera annonciateur de belles collaborations dans le Plat Pays.

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …