Valentina Maurel, Pablo Munoz Gomez et Olivier Masset-Depasse bientôt en tournage!

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel vient d’annoncer les résultats de la première session 2021 de la Commission du Film. Parmi les 56 projets soutenus, on retiendra pour commencer les trois aides à la production attribuées à Valentina Maurel, Pablo Munoz Gomez et Olivier Masset-Depasse.

Valentina Maurel prépare ainsi son premier long métrage. La jeune réalisatrice belgo-costaricaine qui connaît déjà bien les honneurs de la Croisette, puisqu’elle a présenté ses deux derniers courts métrages au Festival de Cannes (Paul est là a reçu le 1er Prix de la Cinéfondation en 2017, et Lucia en el Limbo était présenté à la Semaine de la Critique en 2019) tournera bientôt Jardin en Llamas, l’histoire d’une jeune adolescente qui affronte avec fracas le divorce de ses parents. C’est Wrong Men qui assure la production.

Pablo Munoz Gomez, dont le dernier court métrage, Kapitalistis, a été primé à Locarno, et nommé aux Magritte, aux César et au European Film Awards, prépare Intégration Inch’allah, long métrage de fiction inspiré de son documentaire éponyme, lui-même nommé aux Magritte. Le film suit le parcours de trois réfugiés contraints de suivre 200 heures de français pour valider leur “Contrat d’Intégration Républicain”. Le film est produit par Versus Production.

C’est également Versus qui pilote la production de Largo Winch: le prix de l’argent. Olivier Masset-Depasse, également engagé sur le remake américain de Duelles, son dernier film aux 8 Magritte, s’empare du célèbre héros créé par Jean Van Hamme, pour une relecture personnelle des aventures du milliardaire plongé dans l’enfer du capitalisme moderne. Le réalisateur belge a décidément du pain sur la planche, et le vent en poupe (ou l’inverse), puisqu’il reçoit également une aide à l’écriture pour son adaptation du roman de Jérôme Colin, Le Champ de bataille.

On verra peut-être bientôt également arriver en tournage un nouveau (nouveau) film pour Fabrice du Welz, dont on attend impatiemment le dernier opus Inexorable. Il reçoit une aide au développement pour Maldoror, l’histoire d’une croisade personnelle et désespérée contre le Mal. On retrouve également avec curiosité Stefan Liberski, qui revient quelques années après Tokyo Fiancée et Baby Balloon avec La vie nouvelle J.Y Machond, comédie que l’on imagine volontiers surréaliste sur un artiste en attente de sa grande oeuvre.

Egalement aidés au développement, les infatigables Adil El Arbi et Bilall Fallah, qui alors qu’ils achèvent le tournage de leur dernier film belge, Rebel, et s’apprête à tourner aux Etats-Unis les aventures de Batgirl, commencent déjà à réfléchir à Parricide, une adaptation du romancier flamand Dirk Bracke, décédé il y a quelques semaines, et qui avait déjà fourni au duo la matière première de Black. Enfin, la Commission soutient également un premier long métrage, Sunshine, de la prometteuse Chloé Leonil, qui a notamment co-scénarisé Les Intranquilles de Joachim Lafosse, sélectionné en Compétition officielle à Cannes.

Notons enfin qu’en écriture sont soutenus Nina Vanspranghe pour le film au titre énigmatique A la recherche de la bite magique, Maxime Pistorio pour Belladone, Alexandrine Jan pour Kika, Sung-A Yoon pour La Verrière, les frères Guit (les réalisateurs de Fils de Plouc) pour La Jouerie, Guérin Van de Vorst pour Marguerite, Mahmoud Ben Mahmoud pour Selim mon frère et Antoine Cuypers et Ann Sirot pour Un conte merveilleux, et que la Commission soutient également deux films flamands, les deuxièmes longs métrages de Lukas Dhont (Close) et Anke Blondé (Dust).

La liste complète des films aidés est à retrouver ici.

 

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …