Un mariage, six avant-premières

Une véritable démonstration de force ! C’est ce que nous a offert hier soir Bardafeu Distribution au cinepointcom de Charleroi en mettant sur pied une soirée d’avant-premières qui restera dans les annales.

Le cinéma flamand est coutumier de ce genre d’événements populaires, mais, on l’a répété à maintes reprises, le cinéma francophone qui souffre encore d’un déficit d’image a la triste habitude de se cacher trop souvent derrière une modestie qui manque d’attraits pour le grand public.

 

[Toutes les photos : Amiel P./Cinevox 2014]

 

 

Jeudi soir, la moitié des salles du complexe carolo était réservées aux avant-premières des Rayures du Zèbre. Des salles accueillaient des personnalités, des investisseurs, des invités, des joueurs et cadre du Sporting de Charleroi. D’autres regorgeaient de spectateurs payants, venus en masse.

 

 Philippe Reynaert, directeur de Wallimage qui cofinance le film.

 

Serge Trimpont, ex-journaliste et agent de joueurs. C’est lui qui a inspiré le rôle de Stockman et guidé Benoit Mariage dans les coulisses du business foot.

 

Dans ce cadre, Cinevox organisait un Happening pour ses lecteurs, ses sponsors, ses amis.

 

 Thomas Coumans, acteur qui monte et ami de Marc Zinga, une des têtes d’affiche du film, malheureusement absent, retenu par une représentation à Lyon.

 

 A droite, Carine Vanderbecq, maman d’Eden, Thorgan, Killian et Ethan Hazard. Elle a goûté le réalisme du côté foot du film.

Reda Chebchoubi, un Morrocan Gigolo en visite à Charleroi.

 

Toute cette agitation, tous ces témoins privilégiés, et séduits, devraient générer un bouche-à-oreille enthousiaste qui servira la carrière du film, dans les cinémas belges dès mercredi prochain sur plus de 40 copies (énorme).

Outre l’équipe du film, Cinevox avait aussi convié à la fête une grosse poignée de ses fidèles et quelques comédiens et réalisateurs. L’occasion pour certains d’entre eux de revoir de vieilles connaissances et pour d’autres de faire de jolies rencontres.

 

 Isabelle de Hertogh et Tom Audenaert, les amants d’Hasta La Vista réunis grâce à Cinevox 

 

Notre salle, forcément la plus cinéphile 😉 , a eu droit à la visite de l’équipe du film APRÈS la projection ce qui a naturellement permis de débattre entre amis du film, du tournage, des acteurs, des difficultés de produire une œuvre qui sort des sentiers battus.

 

 Benoit Mariage confronté pour la première fois aux réactions d’un public belge. 

 

Boris Van Gils et Michael Goldberg, le duo de producteurs qui a aussi amené Le Monde nous appartient de Stéphan Streker jusqu’aux Magritte

 

 Tom Audenaert et Bess Limani, impressionnants dans le film

 

 

 

La discussion animée s’est naturellement prolongée durant un cocktail qui s’est terminé  bien après que tout le complexe se soit totalement vidé de ses spectateurs.

 

 

 

 A gauche Jean-Marie Barbier, le preneur de son de Cow-Boy qui apparaît ici au sein du conseil d’administration du Sporting de Charleroi. A droite, Laurent D’Elia.

 

Bess Limani, agent slave un peu véreux, et Eric Larcin qui, après avoir été un des otages de Cow-Boy, campe ici un des administrateurs du Sporting de Charleroi.

 

Michael Goldberg en producteur heureux. Quel que soit le sort du film en salles, il aura fait le max et tenté de faire bouger les lignes…

A L.A., il a même trouvé des  shoes porte-bonheur,  totalement dans le ton du film.

 

Check Also

Bande-annonce: « Une affaire de principe » avec Bouli Lanners

Découvrez la bande-annonce de Une affaire de principe d’Antoine Raimbault, avec Bouli Lanners. Après avoir …