« Temps mort » en avant-première au Ramdam

Le Ramdam, Festival du Film qui dérange, revient pour sa 13e édition du 13 au 23 janvier prochains à l’Imagix Tournai. A cette occasion sera dévoilé Temps mort, le premier long métrage de fiction de la cinéaste Eve Duchemin, lauréate du Magritte du Meilleur documentaire pour En bataille, portrait d’une directrice de prison.

Le film prendra part à la Compétition longs métrages fiction, qui regroupe pas moins de 24 films, dont la coproduction belge Le Bleu du Caftan de Maryam Touzani, avec Lubna Azabal.

Temps mort, c’est une bulle, le temps d’une « sortie ». Pour la première fois depuis longtemps, trois détenus se voient accorder une permission d’un week-end. 48h pour atterrir. 48h pour renouer avec leurs proches. 48h pour tenter de rattraper le temps perdu. Ces trois hommes sont incarnés par Karim Leklou (déjà excellent dans Un monde de Laura Wandel), Issaka Sawadogo (spectaculaire dans Si le vent soulève les sables des Marion Hänsel, et L’Envahisseur de Nicolas Provost), et un nouveau venu, le jeune musicien belge Jarod Cousyns.

Le Ramdam, c’est aussi une vaste sélection documentaire, où l’on retrouvera de nombreux films belges: Addicted to Life de de Pola Rapaport, consacré à la championne paralympique belge MariekeVervoort, La Vie en kit d’Elodie Degrave, et Pendant que Nicoleta travaille d’Isabelle Detournay.

Le rétrospective Ramdam belge de l’année permettra de revoir La Ruche de Christophe Hermans, La Nuit du 12 de Dominik Moll, Rebel d’Adil El Arbi et Bilall Fallah, et Petites de Pauline Beugnies.

Le Festival programmera également Last Dance, de Delphine Lehericey, ainsi que Dalva d’Emmanuelle Nicot pour une décentralisation lilloise.

Plus d’infos sur le site du festival.

Check Also

Raphaël Balboni: « La Fête du court métrage »

Raphaël Balboni et Ann Sirot parrainent La 3e Fête du court métrage qui se tiendra …