Sur le tournage de Dode Hoek

Jan Verbeeck est le flic le plus populaire de Flandre. A Anvers il a démantelé de nombreux réseaux de trafiquants. Beaucoup considèrent qu’il a assaini la ville. A la surprise générale, il démissionne pourtant en pleine gloire de la brigade des stupéfiants et annonce qu’il s’engage dans un parti populiste et nationaliste.

Sa réputation d’intransigeance et son franc-parler en font un sérieux candidat aux prochaines élections. Il est l’homme providentiel que tout un peuple attend.  Il est destiné à diriger la ville.

Mais lors d’une ultime descente dans un labo clandestin à Charleroi, avec Dries dont il est le mentor, Jan va voir sa vie prendre un tour inattendu…

 

 

Dode Hoek est le troisième long métrage de Nabil Ben Yadir. Le réalisateur des Barons et de La Marche chérit ce projet depuis longtemps : un polar noir avec un fond politique, ancré dans l’actualité, mais qui scrute surtout la destinée d’un homme que tout éloigne pourtant du réalisateur et de ses convictions progressistes.

 

 

Pour tourner ce grand film noir, traçant son sillon de Charleroi à Anvers, Nabil a toujours voulu réaliser un long métrage 100% belge qui s’affranchit des langues et des frontières politiques.

 


Le financement du film n’a pas été une sinécure (il l’est rarement, c’est vrai), mais le trio de producteurs est finalement parvenu à monter le projet et à le doter d’un casting éblouissant : Jan Verbeeck sera interprété par Peter Van den Begin, le président du parti par la légende flamande Jan Decleir, Driss par Soufiane Chilah (Black) qui a pris 14 kilos pour le rôle. Côté wallon, on retrouvera David Murgia dans un rôle-clef, Gael Maleux et Vincent Tavier, fameux producteur, scénariste reconnu et acteur sous-estimé.

 

 

À côté de Nabil qui coproduit le film avec sa société Antilope Joyeuse, on retrouve le jeune Benoit Roland (Wrong men) et Peter Bouckaert (Eyeworks) qui a suivi le projet, persuadé qu’il peut séduire l’exigeant (mais généreux) public flamand qui devrait effectivement être captivé par cette intrigue inattendue.

 

 

Dode Hoek sortira sur les écrans belges en janvier prochain, distribué par Kinepolis qui croit beaucoup en ce blockbuster potentiel.

 

 

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …