Stéphanie Crayencour est une fille dérangée

La tonique, jolie et (surtout) talentueuse Stéphanie Crayencour sera dès la rentrée à l’affiche du très attendu Faut pas lui dire, comédie romantique chorale de Solange Cirurel, aux côtés de Jenifer Bartoli, Tania Gargbarski et Camille Chamoux. Un premier grand film belge pour la petite nièce de Marguerite Yourcenar qu’on voyait plutôt, jusque-là, sur les plateaux français.

 

 

 

Très demandée, la jeune femme décroche des rôles de plus en plus alléchants. On peut ainsi vous annoncer (en exclu Lulu) qu’à la rentrée, elle commencera le tournage du Journal d’une fille dérangée de Keren Marciano. Elle y incarnera le premier rôle et aura pour maman une certaine Zabou Breitman.

 

 

Ce long métrage qui promet d’être fort drôle est adapté d’un court de la réalisatrice (Mémoires d’une jeune fille dérangée) qui mettait en scène Sara Giraudeau. Un film sélectionné un peu partout dans le monde et qui a récolté de nombreux prix. « Surtout des prix du public », précise Keren Marciano (photo ci-dessous).

 

 

 

Le titre du film est naturellement un clin d’œil humoristique au livre de Simone de Beauvoir, car l’histoire (« qui n’est pas autobiographique », rassure la réalisatrice), raconte le trajet d’une jeune femme de 25 ans, encore vierge, mais qui, un peu harcelée par sa mère, rêve d’une vie plus « normale ». Pour commencer, elle a donc l’intention de se trouver un bon coup pour passer le cap. Ce qui, contrairement aux apparences, n’est pas si facile.
Autant dire qu’on attend avec impatience de retrouver Stéphanie Crayencour dans cette comédie atypique, pas politiquement correcte pour un euro. Un rôle qui lui convient à merveille, c’est évident.

 

D’ici là, rappelons que l’actrice belge sera bientôt sur le plateau de Flora de Stéphane Robelin où elle a aussi une maman et un grand-père d’exception, respectivement Stéphane Bissot et Pierre Richard

Check Also

Stage de jeu Brussels Ciné Studio x BSFF

Le Brussels Ciné Studio et le Brussels Short Film Festival s’associent une nouvelle fois pour …