Stéphane et Dany font du ski.

Il a de la chance Stéphane de Groodt : c’est confirmé, il fera partie du jury du 17e Festival International du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez, un des plus conviviaux et amusants (forcément) qui soient. L’humoriste belge qui n’en finit pas de séduire les médias et le public français y retrouvera un président qu’il connaît désormais de mieux en mieux, un certain Dany Boon.

 

Unique festival de Films de Comédie en France, le Festival de l’Alpe d’Huez s’est construit au fil des ans une réputation et une notoriété grâce aux films qu’il a mis à l’honneur et qui sont devenus pour certains, des références cinématographiques. Ou mieux encore, de véritables mythes. C’est dans la station de sports d’hiver que fut montré pour la première fois Bienvenue chez les Ch’tis, plus gros succès du cinéma français de tous les temps… S’il ne fallait qu’un titre pour justifier un statut, le triomphe de Dany Boon serait donc celui-là.

 

Mais la manifestation a également été une rampe de lancement française pour d’autres comédies qui ont secoué le box-office et les zygomatiques des spectateurs : Radiostars, Starbuck, Hasta la Vista, Tout Ce Qui Brille, L’Arnacœur, La Vérité Si Je Mens, Première Étoile, Podium, Juno, Les Randonneurs, Mariage à la Grecque, Il était une fois une fois, Une Pure Affaire…

 

L’autre atout de l’évènement est son ambiance très décontrassstée. La profession adore s’y retrouver dans une atmosphère ludique et conviviale, où chacun a le temps d’aller s’essayer au ski, à la luge ou jet ski.

 

Mais ne croyez pas que le festival est réservé à une élite. C’est même tout le contraire : il est grand ouvert aux spectateurs lambda qui ne se privent pas pour se réchauffer après une journée sur les pistes: avec plus de 12.000 entrées lors des dernières éditions, la fréquentation est en augmentation constante depuis plusieurs années, confortant ainsi le Festival à proposer… une entrée libre pour l’ensemble des projections.

Voilà une particularité rarissime pour un Festival de cinéma.

 

 

En janvier, Stéphane De Groodt  croisera dans le jury le très hype Pierre Niney de la Comédie-Française (20 ans d’écart), Valérie Bonneton, Leïla Bekhti et son nouveau meilleur ami Dany Boon qui, a non seulement produit Palais de Justesse, son premier court métrage, dans lequel il a accepté de jouer (lire ici). Intérêt médiatique assuré !

 

Photo : Olivier Philippart

 

Il y aura beaucoup de complicité dans l’air puisque le président retrouvera aussi Valérie Bonneton avec qui il partageait la tête d’affiche du très amusant Eyjafjallajökull.

 

 

Dany Boon ne viendra d’ailleurs pas les mains vides puisqu’il présentera au festival, en ouverture (forcément hors compétition) et en première mondiale Supercondriaque, son quatrième long métrage en tant que réalisateur,  coproduit chez nous par Artemis et filmé en grande partie en Belgique (48 jours sur 62). Dany Boon y retrouve Kad Merad. Le duo gagnant de Bienvenue chez les Chtis enflammera-t-il à nouveau les spectateurs? Aussi à l’affiche Alice Pol, Jean-Yves Berteloot, Judith El Zein, Valérie Bonneton (ils sont inséparables), Marthe Villalonga, Bruno Lochet, Stéphane De Groodt, Jérôme Commandeur et de très nombreux acteurs belges dans de plus petits rôles.

Cette première mondiale aura lieu le mercredi 15 janvier 2014.

 

 

Check Also

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel cherche un·e Attaché·e à la promotion cinéma – CDD

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel est actuellement à la recherche d’un·e Attaché·e à …