Stage de jeu Brussels Ciné Studio x BSFF

Le Brussels Ciné Studio et le Brussels Short Film Festival s’associent une nouvelle fois pour proposer un stage de jeu face caméra dirigé par des réalisateurs·rices sélectionné·es dans la compétition nationale du BSFF: chaque journée de stage sera encadrée par un·e réalisateur·rice différent·e.

📆  Dates : Du lundi 29 avril au vendredi 3 mai 2024  à La Maison Malibran – 10 Rue de la Digue, 1050 Ixelles

Ce stage sera composé d’un travail de scènes au plateau et devant la caméra, de mini-tournages et d’exercices d’improvisations. Ce sera l’occasion durant une semaine de rencontrer les intervenant·es, de travailler plusieurs scènes en étant accompagné·e et filmé·e, de se mettre à la recherche d’une spontanéité et d’une authenticité de jeu tout en apprivoisant la caméra. De plus, l’inscription permettra aux participant·es de bénéficier d’une accréditation pour le BSFF leur offrant un accès illimité à toutes les projections organisées dans le cadre du festival ainsi que d’un accès exclusif aux activités professionnelles organisées par le festival : les rencontres professionnelles, les masterclasses, les cocktails, etc…

Les 6 intervenant·es du stage :

1) Sarah Lederman est une réalisatrice qui a étudié à la fois le Documentaire et la Fiction à l’Institut Royal pour le Théâtre, le Cinéma & le Son (RITCS) à Bruxelles. Elle a terminé sa maîtrise en cinéma à Sint-Lucas Bruxelles avec son court métrage « Les Racines de l’Eau ». Au Festival du Film Juif du Royaume-Uni 2022, elle a remporté le prix du Meilleur court-métrage. Elle fait partie des Future Five de Lukas Dhont. « Licht », un documentaire pour enfants pour KETNET et VRT, qui a été présenté en première à DOK Leipzig, a récemment remporté l’Ensor pour le Meilleur court-métrage 2023. Son nouveau court-métrage de fiction Friday, 1st of July » est sélectionné au Brussels Short Film 2024.

Elle se spécialise dans les histoires visuelles intimes à travers un récit fin, honnête et pur, avec une attention considérable pour le détail. Elle a une grande sensibilité pour capturer des moments uniques qui se déroulent. Les films documentaires et de fiction la fascinent tous les deux.

2) Rémi Quodbach est un réalisateur belge diplômé de l’Université du Middelsex en 2019. Avec son film de fin d’études « Forfait », il a obtenu plusieurs nominations et prix, notamment celui de la meilleure interprétation au Court et dit long et au Short an Sweet Hollywood. En 2024, son prochain court-métrage professionnel, « Sofa » est sorti . Actuellement, il travaille sur son troisième court métrage et développe son premier long métrage.

3) Mathieu Volpe, de père italien et de mère belge, Mathieu Volpe (né à Rome, Italie, en 1990) a grandi dans le sud de l’Italie avant de s’installer en Belgique pour y étudier le cinéma. Ses courts métrages, documentaires et fictions, ont été présentés dans plusieurs festivals internationaux, tels que Locarno, Rome, Turin, Dok Leipzig et Fipadoc. Son premier long métrage documentaire, « Une jeunesse italienne », a été nominé pour le meilleur documentaire aux Magritte 2024. En parallèle, il travaille sur « L’or rouge », son premier long métrage de fiction, produit par les frères Dardenne.

4) Laura Petrone & Guillaume Kerbusch forment un tandem d’acteur·ices, réalisateur·ices, producteur·ices et auteur·ices au cinéma et au théâtre. Depuis 2018, ils ont écrit, réalisé et produit 3 courts-métrages (« Seul avec elle », « Rien lâcher », et « Fake it till you make it ») ainsi que 5 pièces de théâtre pour adolescent·es dont « Jimmy n’est plus là », prix Maeterlinck du meilleur spectacle jeune public 2020. À travers leur société audiovisuelle Angie Productions, ils ont également développé et produit 8 courts-métrages dans le cadre des deux premiers volumes de « La Belge Collection », projet de séries de courts-métrages 100 % belges destinés à mettre en lumière les comédien·ne·s belges émergent·e·s, parmi lesquels « Sprötch » de Xavier Seron, lauréat du Magritte du meilleur court-métrage 2022. Ils sont actuellement en écriture de leur premier long métrage.

5) Catherine Israël créa sa propre structure après avoir frôlé les planches, jouée dans des séries et longs-métrages. Dans cette structure, elle case, donne des cours et formations à des acteurices et des ados/enfants . Elle vient également de scénariser et réaliser le court-métrage « Silent Girl » et est en cours d’écriture du prochain. Elle s’est, entre autres, occupée de caster la série « Smartphone » de Philippe Bougueil, « Misha ans the wolves » de Sam Hobkinson, « La Minute vieille » de Fabrice Marucca, ainsi que de trouver de jeunes talents pour « Fagnes 1986 » de Nicolas Monfort, « Marée haute » de Noha Choukrallah , « Ennemi Public » Saison 3, « The Horseboy » de Ari Folman, « SPACEBOY »d’Olivier Pairoux et Eusebio Larrea ou encore « Le Journal de Fanny » de Lola Doillon.
Son site de casting: www.seeking4u.net

Public cible : Comédien·es professionnel·les issu·es d’écoles supérieures d’art dramatique ou en cours de formation dans ces dernières. (Conservatoires Royaux de Bruxelles, Mons, Liège, IAD ou INSAS) ou bien bénéficiant d’une réelle expérience dans le domaine du cinéma, CV et bande démo à l’appui.

Prix pour les 5 jours : 350 € (accréditation BSFF inclue)

Formulaire d’inscription

PLus d’infos à l’adresse: stage.tdvasbl@gmail.com

Check Also

Rencontre avec l’équipe de « Julie zwijgt »

Ce samedi avait lieu la première mondiale du premier long métrage de Leonardo van Dijl, …