The Spiral : le choc de la rentrée… à la télé

Belgique, Danemark, Suède, Finlande, Norvège, Pays-Bas. À travers l’Europe, des œuvres d’art célèbres sont simultanément dérobées. Interpol est sur les dents. Un hasard? Un complot plutôt. Orchestré par un seul homme, le machiavélique Arturo qui a un compte à régler avec la société.

Dans chaque pays, il peut s’appuyer sur des complices affûtés. Mais plusieurs protagonistes ont des agendas cachés et, très vite, l’histoire dépasse le cadre d’un « simple » cambriolage international. La traque commence.

 

Le scénario d’un film alléchant? Pas du tout. The Spiral est une série réalisée pour la télévision qui risque de marquer à jamais les petits écrans en Europe. Comme le scénario, la production s’articule sur six pays différents et les épisodes y seront programmés en même temps. Ce synchronisme a une raison : le spectateur qui le désirera pourra s’impliquer dans l’enquête via le Net, puis dans la réalité. Une interaction qui aura un impact jusque dans le dernier épisode télévisé.

Incroyable? Oui, presque. Et pourtant nous ne divaguons pas. Le spectateur francophone pourra même participer à cette aventure puisqu’on vient d’apprendre qu’Arte a décidé de rejoindre le groupe des bienheureux diffuseurs de cette expérience hors norme. La RTBF pourrait en faire autant. On l’espère, en tous cas.

 

La diffusion de la série est programmée pour le mois de septembre. Elle devrait nous tenir en haleine pendant cinq longues semaines.

Arturo, le machiavélique organisateur de ce coup d’éclat artistique, est campé par Johan Leysen (Le Goût de l’Empereur, Elève Libre, Sœur Sourire) tandis que sa team (pour employer un terme en vogue dans le jeu en ligne qui sied bien au concept) est internationale. On y trouve la Suédoise Tuva Novotny (la série Dag), le Belge Thomas Rykewaert (Bo, Week-end aan Zee) qui a remplacé Matthias Schoenaerts initialement annoncé, retenu par d’autres obligations, la Norvégienne Viktoria Winge (chanteuse du groupe Discorockers), le Finlandais Elmer Back, le Danois Paw Henriksen (Revenge) et le Néerlandais Tim Murck (vu dans de nombreuses séries chez nos voisins).

Ils affronteront notamment Donald Högberg, Thure Lindhardt, Tommi Korpela, et les Belges Lien Van de Kelder (vue dans la série Thuis et Zone Stad) ou Johan Van Assche (Het Goddelijke Monster, Dossier K). L’affrontement promet.

 

Ce projet d’une extrême ambition initié par Caviar Film a été confié au jeune Hans Herbots qui a fait ses armes sur quelques séries télé avant de passer au grand écran avec Bo. L’an prochain, il sera à la tête du blockbuster flamand de 2014 : De Behandeling, adapté de Mo Hayder, probablement avec Matthias Schoenaerts

L’ingénieux scénario de ce thriller international hors norme est à porter au crédit du très prisé Carl Joos (Dossier K, De Zaak Alzheimer…) qui a collaboré avec le Néerlandais Paul jan Nelissen (Oorlogswinter, De Bende Van Oss)

 

 

 

Check Also

Bande-annonce-Pauline-grandeur-nature

Bande-annonce: « Pauline grandeur nature » avec Déborah François

La comédienne belge Déborah François est l’héroïne du film suisse Pauline grandeur nature, réalisé par …