Semaine de la critique 2019: deux nouveaux films belges à Cannes!

Section parallèle du Festival, la Semaine de la Critique de Cannes accueillera cette année deux films belges : Nuestras Madres, long métrage de César Diaz et Lucia en el limbo, court métrage de Valentina Maurel. Elle accueillera également deux coproductions, Vivarium de Lorcan Finnegan, et Les héros ne meurent jamais d’Aude-Léa Rapin. 

NUESTRAS-MADRES_OK

Nuestras Madres de César Diaz

Produit par Need Productions, Nuestras Madres prend place au Guatemala, en 2013. Le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l’identification des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, Ernesto croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre. Contre l’avis de sa mère, il plonge à corps perdu dans le dossier, à la recherche de la vérité et de la résilience.

César Diaz est né au Guatemala en 1978. Après des études au Mexique et en Belgique, il intègre l’atelier scénario de la FEMIS à Paris. Depuis plus de dix ans, il est monteur de fictions et de documentaires. Il a également réalisé les courts métrages documentaires : Semillas de Cenizas, présenté dans une vingtaine des festivals internationaux, et Territorio Liberado, lauréat du prix IMCINE au Mexique. Nuestras Madres est son premier long métrage de fiction.

Lucia-En-El-Limbo-Valentina-Maurel

Lucia en el Limbo de Valentina Maurel

Retour à Cannes pour Valentina Maurel, deux ans après Paul est là! Elle prendra cette année part à la Semaine de la Critique avec son court métrage Lucia en el Limbo, produit par Wrong Men.

Lucia, 16 ans, veut plus que tout se débarrasser de deux choses: ses poux et sa virginité.

Valentina Maurel est née en 1988 au Costa Rica. Elle a fait des études de cinéma à l’INSAS, en Belgique. En 2017, son court métrage de fin d’études Paul est là reçoit le premier prix de la Cinéfondation à Cannes avant d’être sélectionné dans une vingtaine de festivals. Deux ans plus tard, c’est Lucia en el limbo qui est sélectionné à la Semaine de la Critique. Valentina écrit actuellement son premier long métrage.

Et des coproductions!

Après l’annonce de la sélection en Compétition officielle d’Atlantique de Mati Diop, coup double pour Frakas Production qui place à la Semaine de la Critique Vivarium du réalisateur irlandais Lorcan Finnegan. Le film, au générique duquel on retrouve Imogen Poost et Jesse Eiseberg, raconte l’histoire d’un jeune couple qui, à la recherche de sa première maison, suit un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège d’un étrange quartier résidentiel.

Vivarium
« Vivarium » de Lorcan Finnegan

Autre coproduction, le film de clôture, Les Héros ne meurent jamais d’Aude Léa Rapin. Dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaitre en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or, le 21 août 1983 est le jour même de la naissance de Joachim ! Troublé par la possibilité d’être la réincarnation de cet homme, il décide de partir pour Sarajevo avec ses amies Alice et Virginie. Dans ce pays hanté par les fantômes de la guerre, ils se lancent corps et âme sur les traces de la vie antérieure de Joachim. On retrouve au générique de ce premier long, coproduit par Scope Pictures, l’excellent et omniprésente comédienne française Adèle Haenel.

« Les héros ne meurent jamais » d’Aude Léa Rapin

 

A LIRE AUSSI

Les Dardenne de retour à Cannes… ainsi que Virginie Efira!

Début de tournage pour « Nuestras Madres » de César Diaz

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …