Sahim Omar Kalifa triomphe à Dubaï

Le court métrage Bad Hunter de Sahim Omar Kalifa a remporté le Prix du Jury de la Compétition Muhr des Courts Métrages lors du Festival International du Film de Dubaï (10-17 décembre).

Il s’agit de la troisième distinction internationale pour Bad Hunter, alors que le précédent court métrage de Kalifa, Baghdad Messi, continue à accumuler les prix. 

Bad Hunter est l’histoire de Bahoz, un jeune homme de 19 ans qui passe ses journées dans les montagnes pour chasser. Un jour, il fait une découverte qui va changer sa vie. Le film faisait partie de la Compétition Muhr des Courts Métrages, un programme qui accueillait 15 films de réalisateurs d’origine arabe.

Le Prix du Jury du Court Métrage est assorti d’une dotation de 25.000 AED (environ 5.500€) et il s’agit du troisième prix international pour Bad Hunter. Il avait été présenté en première mondiale au Festival des Films du Monde de Montréal où il avait remporté le Prix du Jury.

A Valladolid, Bad Hunter s’est vu attribuer le Silver Spike et au Festival International du Film de Bruxelles il a obtenu une mention spéciale. En début d’année prochaine, il sera présenté en Australie au Flickerfest, un festival qui permet de se qualifier pour les Oscar.

 

Le réalisateur belgo-kurde Sahim Omar Kalifa n’est plus un inconnu au Festival International du Film de Dubaï puisque c’est déjà là que Baghdad Messi (photo) a démarré sa carrière internationale en 2013 avant d’entamer une longue tournée des festivals. Le week-end dernier, le film a encore remporté deux prix au Bangladesh et en Irak ce qui porte à 44 le nombre de prix et 4 le nombre de distinctions attribués à ce film qui est également déjà qualifié pour la course aux Oscar.

Kalifa prépare actuellement son premier long métrage, Zagros, avec A Private View (Trouw met mij), la maison de production gantoise de Dries Phlypo et Jean-Claude Van Rijckeghem qui a également produit Bad Hunter. Van Rijckeghem a aussi collaboré au scénario de Bad Hunter. La direction photographique est signée Kamiran Betasi, le montage Joren Desmidt et Alain Dessauvage (Rundskop).

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …