Rock’n’roll isn’t only rock’n’roll

Le Rock (and Roll) n’est pas seulement une musique populaire, une littérature, une danse, une culture de masse, une mode, une industrie, un art de l’image, un poncif, un cirque débile, une pose, un cri, une fausse attitude publicitaire… Il est tout cela à la fois… mais il reste, encore et toujours dans son ADN, une manière de dire non !

 

Curieusement, le label Rock dont on nous affirme depuis des décennies qu’il est récupéré (ou carrément mort), assujetti au commerce, accepté par l’establishment, reste un synonyme de révolte.

Cette musique née aux États-Unis, ce machin qui faisait remuer les bassins en bousculant les consciences, qui fit la nique aux puritains, au conservatisme, qui n’acceptait plus les normes imposées, ce concentré brut d’énergie adolescente vecteur de nouveaux rêves… est-il possiblement l’élément déclencheur d’une révolution pour un monde plus humain, moins centré sur un capitalisme sans scrupules ?

Pour répondre à cette interrogation, il faut s’en poser d’autres : le Rock (and Roll) a-t-il été réellement révolutionnaire ? Et, si oui… pour qui et comment ? Son statut de culture mainstream est-il devenu le Xanax du subversif…?

C’est à partir de ces réflexions que ce documentaire trouve son sens ; convoquer la parole pour exposer (bien au-delà d’un format musical) une attitude, une manière d’envisager l’existence. Pour comprendre ce que ce mot signifie encore aujourd’hui, l’équipe du film a rencontré des gens. Ils sont des passeurs. Des témoins.

Ils ne racontent pas l’histoire du rock. Ils racontent leur(s) histoire(s) avec le Rock…

 

 

Documentaire. Long métrage. 68 minutes

Un film de Céline Charlier & Didier Gesquière

 

 

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …