« Rien à f**tre » domine les nominations de la 12e édition des Magritte!

Les nominations des 12e Magritte du Cinéma sont là, et c’est Rien à foutre, premier long métrage d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre qui tire son épingle du jeu.

Si l’hyper plébiscité Close de Lukas Dhont récolte (presque) sans surprise 10 nominations, Rien à foutre le talonne de près avec 9 nominations, et notamment dans les catégories phare du Meilleur film et et de la Meilleure réalisation !

« Rien à foutre » d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre

Dévoilé à l’été 2021 à la Semaine de la Critique de Cannes, où il a d’ailleurs reçu le Prix de la Fondation Gan, le film a surpris par sa justesse, sa modernité, son approche minimaliste pour un maximum de mélancolie, servi par la prestation époustouflante d’Adèle Exarchopoulos en millennial plus vraie que nature, hôtesse de l’air low cost qui mène une vie sans liens et sans attaches. Autour delle, une armada de jeunes gens qui comme elle oublient leur désenchantement en senvoyant en lair, petits soldats souriant dune économie mondialisée et uberisée. Ielles mènent une vie passée au filtre des réseaux sociaux et des applications de rencontre, des vols à 15 euros et des drogues bon marché. Derrière les sourires de rigueur, ce sont autant de détresses et de solitudes qui se croisent, sans jamais vraiment se rencontrer. Un vrai film générationnel et plus encore, qui semble avoir convaincu les membres de l’Académie André Delvaux, qui ont donc retenu le film dans les catégories suivantes: Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Meilleur premier film, Meilleure image, Meilleur montage, Meilleurs décors, Meilleurs costumes, et Meilleure actrice dans un second rôle pour Mara Taquin!

« La Ruche » de Christophe Hermans

Rien à foutre n’est pas le seul premier film en lice dans la catégorie Meilleur film, puisqu’on retrouvera également La Ruche de Christophe Hermans. Connu pour son travail documentaire (dernièrement Victor ou En attendant la deuxième vague), le cinéaste dresse le portrait sensible d’une famille déchirée par les troubles psychique d’une mère qui peine à offrir ses filles l’équilibre émotionnel dont elles ont besoin pour les aider à grandir. Le film sera également en lice pour le Magritte du Meilleur premier film et de la Meilleure musique. Notons que ses deux jeunes comédiennes belges, Sophie Breyer (primée à Rome et à Mons pour sa performance) et Mara Taquin brigueront le Magritte du Meilleur espoir féminin.

Mais la catégorie Meilleur film, outre ces deux premiers longs, accueillera également des cinéastes incontournables et déjà aguerris à la compétition.

Animals-Nabil-Ben-Yadir
« Animals » de Nabil Ben Yadir

Nabil Ben Yadir sera ainsi de la partie pour la quatrième fois. Avec Animals, sorti l’hiver dernier, il   signe un film puissant, radical et sans concession. Un véritable uppercut, émotionnel, moral et esthétique. Un geste de cinéma radical, qui scrute les dernières heures dun jeune homme, victime dun crime sauvage homophobe et raciste, et les heures qui suivent. Animals est inspiré dune histoire vraie qui a fortement marqué les esprits, le meurtre dIhsane Jarfi, et résulte de la rencontre entre le cinéaste et le père de la victime. Le film sera dans la course pour le Magritte du Meilleur film donc, mais aussi de la Meilleure réalisation, du Meilleur scénario (co-écrit avec Antoine Cuypers), et du Meilleur son. Son courageux casting sera également mis en lumière, puisque Soufiane Chilah (lauréat du Magritte du Meilleur espoir en 2018 pour Dode Hoek de Nabil Ben Yadir déjà) sera en lice pour le prix du Meilleur acteur, et Gianni Guettaf concourra pour celui du Meilleur espoir masculin.

Tori-Et-Lokita-Christine-Plenus
« Tori et Lokita » de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Autres habitués des Magritte (ils ont remporté les statuettes du Meilleur film et de la Meilleure réalisation en 2015 pour Deux jours une nuit), les frères Dardenne seront également en course pour Tori et Lokita, nommés dans les catégories Meilleur film et Meilleure réalisation. Leurs jeunes comédien·nes seront également présent·es: Joely Mbundu et Pablo Schils dans la catégorie Meilleur espoir, Tjimen Govaerts (la révélation de Muidhond, actuellement à l’affiche de 1985) dans celle du Meilleur acteur dans un second rôle.

Nobody-Has-To-Know-Bouli-Lanners
« Npbody Has to Know » de Bouli Lanners

Enfin, des Magritte du Cinéma sont-ils vraiment des Magritte du Cinéma sans Bouli Lanners? C’est à nouveau le carton plein ou presque des nominations pour le cinéaste liégeois et son dernier film, Nobody Has to Know, en lice pour 7 prix: Film, Réalisation, Scénario, Son, Décors, Costumes et Montage. On rappellera en passant que Bouli Lanners a déjà remporté Meilleur film et Meilleure réalisation a chacune de ses deux premières participations avec Les Géants et Les Premiers les derniers. Jamais deux sans trois? Et on notera que s’il n’est pas en lice pour le prix du Meilleur acteur pour Nobody Has to Know… il l’est pour La Nuit du 12 de Dominik Moll!

Retour rapide sur Close et ses dix nominations! Il s’agit donc du film le plus souvent nommé, mais en tant que film flamand, il ne concourra pas dans les catégories Meilleur film ou Meilleure réalisation. Il sera logiquement en lice pour le Meilleur film flamand (que Lukas Dhont avait déjà remporté en 2019 pour Girl). La même année, Lukas Dhont et Angelo Tijssens avaient également remporté le Magritte du Meilleur scénario, pour lequel ils sont à nouveau en lice cette année. La direction artistique du film a également été largement saluée par les membres de l’Académie André Delvaux, qui l’on retenu pour les prix de l’Image, des Décors, des Costumes et du Montage. Enfin, que dire de sa remarquable interprétation… La toujours excellente Emilie Dequenne concourra pour le Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle, le jeune Igor Van Dessel pour le Magritte du du Meilleur acteur dans un second rôle, et Eden Dambrine et Gustav De Waele seront opposés pour le Magritte du Meilleur espoir masculin.

Si on vous laisse découvrir l’intégralité des nominations ci-dessous, on s’arrêtera néanmoins sur la catégorie Meilleure actrice. On aura le plaisir d’y retrouver Babetida Sadjo pour sa très intense performance dans Juwaa de Nganji Mutiri. Lucie Debay, à qui il ne manque plus que le prix de la Meilleure actrice dans sa collection de Magritte, puisqu’elle a déjà remporté celui du Meilleur espoir pour Mélody, et celui de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Nos batailles, sera en lice pour son onirique prestation dans Lucie perd son cheval. Virginie Efira était sur tous les fronts cette année, surprenante dans Don Juan, bouleversante dans Les Enfants des Autres, intrigante dans Madeleine Collins, c’est pour Revoir Paris d’Alice Winocour qu’elle est néanmoins nommée. Enfin on retrouvera une recordwoman de prix en la personne de Lubna Azabal, déjà trois fois primée aux Magritte, en lice cette année pour son rôle de mère courage dans Rebel d’Adil & Bilall.

Et les hommes? Justement, on retrouvera dans la catégorie Meilleur acteur le jeune Aboubakr Bensaihi, lui aussi stupéfiant dans Rebel, qui fera face à Bouli Lanners donc et Soufiane Chilah, mais aussi à Benoît Poelvoorde pour son inquiétante prestation dans Inexorable de Fabrice Du Welz, et Jérémie Renier pour sa non moins troublante performance dans L’Ennemi de Stephan Streker, et qui est également nommé pour le Magritte du Meilleur acteur dans un second rôle pour Novembre de Cédric Jimenez.

En attendant le 4 mars, voici la liste complète des nominations.

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM

Animals de Nabil Ben Yadir
La ruche de Christophe Hermans
Nobody has to know de Bouli Lanners
Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
Tori et Lokita de Jean-Pierre et Luc Dardenne

MAGRITTE DU MEILLEUR PREMIER FILM

Aya de Simon Coulibaly Gillard
La ruche de Christophe Hermans
Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
Yuku et la fleur de lHimalaya dArnaud Demuynck et Rémi Durin

MAGRITTE DE LA MEILLEURE RÉALISATION

Nabil Ben Yadir pour Animals
Bouli Lanners pour Nobody has to know
Julie Lecoustre et Emmanuel Marre pour Rien à foutre
Jean-Pierre et Luc Dardenne pour Tori et Lokita

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM FLAMAND
Close de Lukas Dhont
Le otto montagne de Felix Van Groeningen et Charlotte Vandermeersch
Nowhere de Peter Monsaert
Rebel dAdil El Arbi et Bilall Fallah

MAGRITTE DU MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL OU ADAPTATION

Nabil Ben Yadir, Antoine Cuypers pour Animals
Lukas Dhont et Angelo Tijssens pour Close
Bouli Lanners pour Nobody has to know
Julie Lecoustre, Emmanuel Marre pour Rien à foutre

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM ETRANGER EN COPRODUCTION
A lombre des filles dEtienne Comar
Clara sola de Nathalie Álvarez Mésen
La nuit du 12 de Dominik Moll
Madeleine Collins dAntoine Barraud
Where is Anne Frank dAri Folman

MAGRITTE DE LA MEILLEURE ACTRICE

Babetida Sadjo dans Juwaa
Lucie Debay dans Lucie perd son cheval
Lubna Azabal dans Rebel
Virginie Efira dans Revoir Paris

MAGRITTE DU MEILLEUR ACTEUR

Soufiane Chilah dans Animals
Benoît Poelvoorde dans Inexorable
Jérémie Renier pour Lennemi
Bouli Lanners dans La nuit du 12
Aboubakr Bensaihi dans Rebel

MAGRITTE DE LA MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE
Veerle Baetens dans A lombre des filles
Anne Coesens dans A la folie
Emilie Dequenne dans Close
Mara Taquin dans Rien à foutre

MAGRITTE DU MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Igor Van Dessel dans Close
Mehdi Dehbi dans La conspiration du Caire
Jérémie Renier dans Novembre
Tijmen Govaerts dans Tori et Lokita

MAGRITTE DU MEILLEUR ESPOIR FÉMININ
Sophie Breyer dans La ruche
Mara Taquin dans La ruche
Elsa Houben dans Le cœur noir des forêts
Joely Mbundu dans Tori et Lokita

MAGRITTE DU MEILLEUR ESPOIR MASCULIN
Gianni Guettaf dans Animals
Eden Dambrine dans Close
Gustav De Waele dans Close
Pablo Schils dans Tori et Lokita

MAGRITTE DE LA MEILLEURE IMAGE

Frank van den Eeden pour Close
Manu Dacosse pour Inexorable
Olivier Boonjing pour Rien à foutre

MAGRITTE DU MEILLEUR SON

Mathieu Cox, Pierre Mertens, David Vranken, Philippe Van Leer pour Animals
François Maurel, Olivier Mortier, Luc Thomas pour La nuit du 12
Marc Bastien, Etienne Carton, Thomas Gauder, Cameron Mercer, Philippe Van Leer pour
Nobody has to know

MAGRITTE DES MEILLEURS DÉCORS
Eve Martin pour Close
Paul Rouschop pour Nobody has to know
Anna Falguères pour Rien à foutre

MAGRITTE DES MEILLEURS COSTUMES

Manu Verschueren pour Close
Elise Ancion pour Nobody has to know
Prunelle Rulens pour Rien à foutre

MAGRITTE DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE
Vincent Cahay pour Inexorable
Fabian Fiorini pour La ruche
Hannes De Maeyer, Oum et Aboubakr Bensaihi pour Rebel

MAGRITTE DU MEILLEUR MONTAGE
Alain Dessauvage pour Close
Ewin Ryckaert pour Nobody has to know
Nicolas Rumpl pour Rien à foutre

MAGRITTE DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE
Dreaming walls dAmélie Van Elmbt et Maya Duverdier
I am Chance de Marc-Henri Wajnberg
Lempire du silence de Thierry Michel
Petites de Pauline Beugnies
Soy libre de Laure Portier

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
Arbres de Jean-Benoît Ugeux
Dernier voyage au Laos de Manon Saysouk
Masques dOlivier Smolders
On la nomme la brûlure de Bénédicte Liénard et Mary Jimenez

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE DE FICTION
Drame 71 de Guillaume Lion
Les huîtres de Maïa Descamps
Ma gueule de Grégory Carnoli et Thibaut Wohlfhart
Patanegra de Méryl Fortunat-Rossi

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE DANIMATION

Câline de Margot Reumont
Grosse colère dArnaud Demuynck
Les grandes vacances de Vincent Patar et Stéphane Aubier
Les liaisons foireuses de Chloé Alliez et Violette Delvoye

Check Also

Guérin Van de Vorst tourne « La vocation » avec Mara Taquin

Guérin Van de Vorst tourne actuellement son deuxième long métrage, La vocation, co-écrit et co-réalisé …