Qui emmènera chez lui une femme de cinéma?

Pour notre habituel  concours de fin d’année, nous vous proposions cette année encore un prix somptueux : une photo imprimée, encadrée et numérotée de votre femme du cinéma belge préférée, tirée de la collection de Valérie Nagan.

Pour en savoir plus sur cette formidable photographe, son livre « femmes de cinéma » et ses expos, cliquez ICI.

 

 

 

Pour remporter ce cadeau, il fallait identifier quatre actrice et une réalisatrice, ce qui a été fait par la plupart des personnes ayant participé au concours.
Il fallait donc reconnaître

 

Lubna Azabal

 

Vania Leturcq

 

Lucie Debay

 

Marie Gillain

 

Emile Dequenne

 

La question suivante était plus compliquée : vous deviez identifier la comédienne qui dans le livre de Valérie Nagant avait prononcé cette phrase : « Le rapport à l’image n’est pas simple, mais au fil du temps, j’ai acquis un peu plus de maturité par rapport à cette question. Je pense que c’est narcissique et peu intéressant d’aimer son image, ça n’apporte qu’une autosatisfaction et une assurance mal placées. Quand on choisit d’être actrice, il y a beaucoup de pièges à éviter, dont de gros problèmes d’ego. Il faut accepter d’être jugée sans arrêt, adulée ou détestée au gré du vent. C’est difficile de rester maître de son image.»

 

Non, il ne s’agissait pas d’Erika sainte, de Marie Gillain, de Cécile de France ou de Virginie Efira, mais de la sympathique et très lucide Stéphanie Crayencour qu’on verra bientôt dans Les Visiteurs 3 ou encore Faut pas lui dire.

 

Vous êtes en fait très peu nombreux à avoir donné la réponse exacte à cette interrogation existencielle, mais il a néanmoins fallu départager les derniers survivants de cette aventure ardue avec une question subsidiaire.

 

Nous vous demandions d’évaluer le nombre de visites sur le site de Cinevox entre le lundi 16 novembre 2015 à 0h et le jeudi 31 décembre à minuit, date de la fin du concours.

La bonne réponse, Google analytics faisant foi est 78.218.

Le nom du grand vainqueur de la compétition est donc Quentin Gyselinck de Braine-l’Alleud qui avait pronostiqué 82.358 visites. Pas mal. Mieux même que notre propre estimation, c’est dire…

 

Il recevra officiellement son prix lors du grand Cinevox Happening organisé le 6 février prochain à l’UGC de Brouckère de Bruxelles avec la retransmission en direct et sur grand écran de la 6e cérémonie des Magritte, suivie d’un long métrage belge, proposé en avant-première, quelques jours avant sa sortie.

 

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …