Quatre prix pour deux films belges à Agadir

La 11e édition du Festival Cinéma Migrations d’Agadir s’est terminée hier.

Deux films belges y ont été doublement récompensés.

 

 

La Marche de Nabil Ben Yadir a décroché le prix du meilleur film et celui de l’interprétation masculine grâce à la prestation de M’Barek Belkouk. Un juste retour des choses pour l’excellent road movie humaniste de Nabil sorti au mauvais moment chez nous, en pleine période de bashing décomplexé – qui n’en finit pas… (voir ici).

 

 

 

Le jury de la compétition internationale long métrage fiction présidé par Yamina Benguigui a également décerné deux trophées à un autre film qui nous avait beaucoup séduits au FIFF (lire ici).

 


7, Rue de la Folie, huis clos étouffant et très original de Jawad Rhalib, remporte le prix du meilleur scénario et un prix d’interprétation féminine, exceptionnellement décerné de manière collective àl’infernal quatuor composé de Sofia Manousha, Ouidad Elma, Lamia Ryl et Dorothée Capellutto
Filmé à l’arrache dans le Hainaut avec un budget riquiqui, 7, Rue de la Folie est un trip assez stupéfiant qui, on l’espère, va attirer l’attention d’un distributeur en vue d’une sortie en salles, fut-elle réduite.

Film culte en vue ! (et –très- peu de films belges peuvent se prévaloir de ce potentiel).

 

 

Depuis qu’il a terminé le montage de ce film, Jawad a réalisé un deuxième long métrage de fiction, L’insoumise. Cinevox s’est rendu sur le tournage et vous parlera abondamment de cette nouvelle œuvre en 2015.

 

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …