Un p’tit ciné ce week-end? s01e11

Le Festival International du Film Fantastique de Bruxelles, ferme ses portes ce week-end, avec notamment la projection en avant-première bruxelloise de Mon Ange, le nouveau film de Harry Cleven, ce vendredi à 19h. Dans vos salles, encore beaucoup de films belges, offrez-vous une séance de rattrapage!


C’est encore un tout petit peu les vacances! Sorti il y a deux semaines, le nouvel opus des aventures de la Chouette du cinéma, a cette fois compilé une demi-douzaine de films courts inspirés des fables traditionnelles, dont bien sûr celle de La Fontaine. La Fontaine fait son cinéma fourmille d’animaux, de bonnes idées, de maximes bien sûr, d’humour et de poésie. Cerise sur le gâteau, sa durée et son rythme conviennent parfaitement aux plus jeunes spectateurs. Il est encore visible à Bruxelles, Mons, Charleroi, Liège et Namur!

 


 

Enfants du Hasard, le nouveau documentaire de Thierry Michel et Pascal Colson, est également toujours à l’affiche à Bruxelles, Mons, Charleroi, Liège, Namur et Louvain-la-Neuve.

 


 

Toujours à l’affiche, le pétillant Paris Pieds Nus, nouvel opus délirant, déluré et débridé du fantasque duo Abel & Gordon, et Noces, le drame bouleversant de Stephan Streker, Prix Cinevox lors du dernier Festival International du Film Francophone de Namur,  ou encore Chez Nous, de Lucas Belvaux, dont on vous a déjà longuement parlé! Les vacances, moment idéal pour les séances de rattrapage, non?


Côté coproductions belges, il y a toujours Grave bien sûr, le premier film de Julia Ducournau, avec une pléiade de comédiens belges, dont Marouan Iddoub, Mustii, Bérangère McNeese, Sophie Breyer, Pierre Nisse mais aussi Bouli Lanners ou Jean-Louis Sbille, toujours largement à l’affiche, mais aussi Sage Femme de Martin Provost, coproduit par les liégeois de Versus, où l’on retrouve Olivier Gourmet aux côtés de Catherine Deneuve et Catherine Frot, excusez du peu! Nos talents s’exportent également, comme Virginie Efira (on vous en parlait ici), que l’on retrouve depuis mercredi en héroïne combattante dans Pris de court d’Emmanuelle Cuau. Vous pouvez également découvrir Wrong Elements, le documentaire du romancier et cinéaste Jonathan Littell présenté en séance spéciale à Cannes en mai dernier, et coproduit en Belgique par Wrong Men, à Liège et à Bruxelles.


Une fois de plus, bonne toile!

Check Also

« Sauve qui peut »: aux côtés des soignants

Avec Sauve qui peut, Alexe Poukine se penche sur les processus d’apprentissage auxquels participent les …