Les nouvelles du Nord (édition du 19 février 2015)

Comme le cinéma belge francophone, le cinéma flamand est de plus en plus souvent mis à l’honneur un peu partout à l’étranger. On l’a vu ici avec la liste des trophées reçus par nos films durant l’année 2014.

Pas de raison que ça s’arrête en 2015 : sélections dans les festivals les plus divers, récompenses.

Voici une petite compilation des dernières actualités qui devraient intéresser tous les cinéphiles sensibles au cinéma en vogue au nord du pays.

 

 

Tonic Immobility remporte le Prix Eurimages à CineMart

 

Tonic Immobility, projet de la réalisatrice belge Nathalie Teirlinck, a remporté le « Co-Production Development Award » de Eurimages dans le cadre du CineMart du Festival International de Rotterdam (IFFR).

Tonic Immobility est développé par la maison de production Savage Film (Bullhead, Galloping Mind). Ce prix est assorti d’une dotation de 20.000 euros.

 

Tonic Immobility sera le premier long métrage de Nathalie Teirlinck. Il s’agit d’un drame psychologique centré sur le personnage d’Alice, une escort-girl qui mène une vie assez routinière. Elle évite les contacts sociaux approfondis. Lorsqu’elle doit tout d’un coup s’occuper de son fils suite à la mort de son ex, elle ne peut plus continuer à se murer dans son indifférence et elle se retrouve confrontée à la vacuité émotionnelle de son existence.

 

La réalisatrice s’est fait remarquer avec ses courts métrages Juliette qui avait remporté une Wildcard du VAF en 2007 et Venus vs Me qui avait été nominé pour les European Film Awards au Festival de Berlin en 2010.

 

Le CineMart du Festival International du Film de Rotterdam est le plus ancien marché de coproduction en son genre. Cette année, 24 projets venus du monde entier avaient été sélectionnés pour être présentés à un groupe de financiers et acheteurs internationaux. Deux projets belges flamands y étaient représentés, Tonic Immobility et Engel (Angel) de Koen Mortier.

 

Le Co-Production Development Award de Eurimages est le plus prestigieux des trois prix remis dans le cadre de CineMart. 11 des 24 projets présentés cette année pouvaient prétendre à ce prix qui est attribué à une coproduction européenne en devenir. Ce prix Eurimages est assorti d’une coquette somme de 20.000 euros. Le jury était composé cette année de Gabor Greiner de la société de ventes internationales Films Boutique, de Annamaria Lodato de Arte et de Dorien van de Pas du Fonds Cinéma néerlandais.

 

Van de Pas a motivé le choix du jury comme suit: ‘Le prix est attribué au projet d’une jeune cinéaste au talent multifacettes dont le premier long métrage mettra en scène une histoire poignante et universelle. Ses courts métrages présentaient déjà une forte identité visuelle associée à une attention importante pour le son. Le jury est impatient de découvrir comment Nathalie Teirlinck imprimera son style si personnel sur ce solide scénario.’

 

Ce n’est pas la première fois qu’un projet belge flamand remporte ce prix. En 2011, il avait été attribué à Fien Troch pour Kid.

 

 

 

Sony Pictures Classics va distribuer The Diary of a Teenage Girl

 

The Diary of a Teenage Girl est le premier long métrage développé entièrement aux États-Unis par la société de production bruxelloise Caviar. Il n’a pas raté son entrée au festival de Sundance (22 janvier – 1er février) où il était présenté en première mondiale le week-end dernier. Il a également brillé en Allemagne en remportant le Grand Prix de la section Generation 14plus du festival de Berlin (lire ICI)

Ce premier film de l’actrice Marielle Heller n’y a pas uniquement collectionné les critiques élogieuses, il y a également trouvé un prestigieux distributeur américain: Sony Pictures Classics.

 

Le Festival du Film de Sundance, fondé par Robert Redford, est le tremplin par excellence pour les productions indépendantes aux États-Unis. The Diary of a Teenage Girl y a reçu un accueil particulièrement chaleureux, à la fois de la part de la presse – y compris la presse professionnelle – et du public.

Pour The Hollywood Reporter le film fait partie de ceux que le festival cherche chaque année : ‘un film qui va faire connaître un nouveau réalisateur de manière indélébile et dont le festival pourra toujours dire qu’il l’a découvert’. Pour Indiewire, The Diary of a Teenage Girl est ‘choquant, mais authentique, émouvant, mais drôle’.

 

 

Le film est le portrait d’une jeune adolescente plus mûre que son âge, aux penchants artistiques, qui a une relation avec un ami de sa mère. L’histoire se passe dans le San Francisco des années 70 et se base sur le célèbre roman graphique de Phoebe Gloeckner. Les rôles principaux sont interprétés par Bel Powley, Alexander Skarsgård (True Blood, Melancholia) et Kristen Wiig (The Secret Life of Walter Mitty).

 

The Diary of a Teenage Girl est le premier long métrage produit et développé par la succursale ouverte à Los Angeles par la maison de production bruxelloise Caviar. La postproduction, qui inclut un mélange de live-action et d’animation, a été entièrement réalisée à Bruxelles.

 

Après cette première mondiale à Sundance, The Diary of a Teenage Girl sera présenté la semaine prochaine en première Européenne au Festival International du Film de Berlin. Il sera projeté en compétition dans la section Generation14+.

 

 

Cinq films belges flamands à Cinequest

 

Halfweg, Plan Bart et Trouw met mij seront présentés en première nord-américaine au Festival du Film Cinequest de la Silicon Valley qui se déroulera du 24 février au 9 mars.

 

 

Dans Trouw met mij (Marry Me), le deuxième long métrage de Kadir Balci (Turquaze), Sibel et Jurgen se fiancent peu après s’être rencontrés. Le jeune couple est très excité par les préparatifs, mais c’est sans compter sur la pression, les attentes et les doutes de leurs familles respectives. Le film vient de sortir dans les salles belges.

 

Plan Bart et Halfweg, ont, eux, déjà terminé leur carrière chez nous.

Dans Plan Bart de Roel Mondelaer dont les rôles principaux sont interprétés par Wine Dierickx, Jeroen Perceval et Wouter Hendrickx, Sarah, 34 ans, rompt avec son compagnon lorsque celui-ci lui annonce qu’il ne veut pas d’enfants. Elle va alors chercher un ex, Bart, éternel célibataire, et le convainc de lui faire une enfant avant de disparaître de sa vie. Enfin… c’est le plan.

 

 

Halfweg (Halfway), sixième film de Geoffrey Enthoven a été scénarisé par le très présent Pierre De Clercq.  Stef y prend possession de la magnifique maison qu’il a achetée pour une croûte de pain. Malheureusement, il est vite importuné par l’étrange Theo qui débarque en prétendant être le propriétaire des lieux. Aucun des deux ne veut bouger et Stef découvre bientôt que Théo est effectivement l’ancien propriétaire. Sauf qu’il est mort deux ans auparavant. Les rôles principaux sont interprétés par Jurgen Delnaet et Koen De Graeve.

 

De Graeve est également à l’affiche de Onder het hart (In the Heart), un long métrage de Nicole van Kilsdonk, dans lequel il interprète le rôle de Luuk, un père divorcé qui se remet en couple avec Marsha, une biologiste. Mais lorsque Luuk tombe malade et est déclaré incurable et que sa femme et ses enfants réclament le droit de le soigner, les relations sont tendues. Onder het hart a été coproduit en Flandre par A Private View.

 

Deux courts métrages flamands seront aussi présentés à Film Cinequest en première internationale. Piss & Vinegar, écrit et réalisé par Tatyana Beloy et Dirk Domen, montre comment Julie, 10 ans, fait vivre l’enfer à son beau-père sans raison apparente. Wien for Life de Alidor Dolfing, l’alias du duo de réalisateurs Mark Bouwmeester et Nyk Dekeyser, suit les aventures de Pierre et Jean, les exploitants d’une pompe à essence située à la frontière franco-belge. Ils saisissent leur chance lorsque l’un de leurs clients gratte un billet gagnant de Win For Life. Ils décident de le voler, mais leurs aspirations divergent pour la suite…

 

Enfin, Cinequest accueillera aussi le court métrage De Smet des réalisateurs flamands Wim Geudens et Thomas Baerten. Dans cette tragi-comédie, la vie de trois frères célibataires bascule lorsqu’une nouvelle voisine s’installe dans leur rue.

 

 

 

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …