Débuts internationaux pour le surdoué Tom Van Avermaet

Nominé aux Oscars et lauréat des European Film Awards en 2013 avec son court métrage Mort d’une ombre,  le jeune réalisateur belge Tom Van Avermaet va réaliser avec Giuseppe Tornatore (Cinema Paradiso), Marjane Satrapi (Persepolis), l’artiste chinois Ai Weiwei et six autres cinéastes le film à sketchs Berlin, I Love You.

Dans sa séquence, on pourra voir, entre autres, Sophie Turner (Game of Thrones) et Jack Huston (Boardwalk Empire).

 

Berlin, I Love You est un film à sketches qui s’inscrit dans la lignée de Paris, je t’aime(2006) et New York, I Love You (2008). Chaque long métrage est un assemblage de 10 épisodes réalisés par des metteurs en scène différents. Chaque partie raconte une courte histoire d’amour, avec la ville en question comme fil rouge.

 

 

Sophie Turner, qui s’est fait connaître à travers le rôle de Sansa Stark dans Game of Thrones (photo ci-dessus) et qui sera bientôt à l’affiche de X-Men: Apocalypse de Bryan Singer, et Jack Huston (photo ci-dessous) de Boardwalk Empire et American Hustle que l’on verra prochainement dans Ben-Hur, interprètent les rôles principaux de l’épisode réalisé par Van Avermaet. Le tournage aura lieu cet été à Berlin.

 

 

« Je suis ravi de pouvoir travailler avec des acteurs aussi incroyables et de faire partie d’un projet aussi prestigieux « , explique le jeune réalisateur qui a été nominé aux Oscar en 2013 pour le film produit grâce à une Wildcard du VAF, Mort d’une ombre. « Je ferai de mon mieux pour que mon segment ait quelque chose de spécial et j’espère que le film touchera un large public international. »

 

 

Les autres épisodes de Berlin, I Love You seront réalisés entre autres par Oren Moverman (The Messenger), Jan Ole Gerster (Oh Boy), Marjane Satrapi (Persepolis), Giuseppe Tornatore (Cinema Pardiso) et l’artiste chinois Ai Weiwei.

Le film est produit par Claus Clausen et Edda Reiser pour Walk on Water Film, en collaboration avec Josef Steinberger de Rheingold Films. Emmanuel Benbihy qui est derrière l’idée originale de la série ‘Cities of Love‘ est le producteur exécutif.

 


Cette offre est étonnante pour un jeune réalisateur qui n’a pas encore tourné le moindre long métrage jusqu’ici, mais elle est due à la qualité de Mort d’une ombre qui est selon nous, un des meilleurs courts métrages jamais réalisés en Belgique (lire ICI). Tom Van Avermaet y a prouvé une maestria technique au service d’une émotion et d’un récit tendu et surprenant. L’inévitable promesse d’une grande carrière.

La deuxième étape de son irrésistible ascension se déroulera donc dans la capitale allemande et prétendre que nous sommes impatients de voir ce qu’il va nous concocter est un bel euphémisme.

 

Check Also

Cannes 2024: les talents belges

La 77e édition du Festival de Cannes s’annonce riche en découvertes comme en retrouvailles cinématographiques, …