Préjudice, le premier long d’Antoine Cuypers est entre de bonnes mains

Lors d’un repas de famille, Cédric (Thomas Blanchard), 32 ans, apprend que sa sœur (Ariane Labed) attend un enfant. Alors que cette nouvelle suscite dans toute la famille un engouement sincère, chez Cédric – qui vit toujours chez ses parents (Nathalie Baye et Arno) – elle résonne étrangement, emprunte d’un certain ressentiment.

Cédric, dont le rêve simple – un voyage en Autriche – est sujet à discussions, transformera peu à peu son ressentiment en colère puis fureur. Au cours de cette célébration familiale, il tentera d’établir, au regard de tous, le préjudice dont il se proclame victime. Entre déni et paranoïa, révolte et faux-semblants, jusqu’où une famille est-elle capable d’aller pour préserver l’équilibre ?

À partir de quand doit-elle réprimer la différence ?

 

 

Préjudice, un film de famille en huis clos, est le premier long métrage du jeune réalisateur belge Antoine Cuypers après son très remarqué court métrage A New Old Story
Son casting est fort sympathique : outre les acteurs déjà épinglés dans le synopsis, on trouve aussi à l’affiche Éric Caravaca, Cathy Min-Jung et Julien Baumgartner.

 

 

Aux commandes de ce film qui est actuellement en postproduction, on retrouve la jeune société belge de Benoit Roland, Wrong Men. Déjà présente sur des coproductions internationales, elle signe ici sa première production majoritaire.
Préjudice est coproduit par Lucil Film (Luxembourg) et CTM Pictures (Pays-Bas).

Il a reçu le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles, du Filmfund Luxembourg, du Nederlands Film Fonds, de Mollywood et de Proximus.

 

 

Les mois à venir seront chargés pour Wrong Men qui, outre Préjudice, prépare quelques films très attendus dont L’ennemi invisible de Jonathan Littell, long-métrage documentaire en coproduction avec Veilleur de Nuit (France) et Zero One Film (Allemagne), Dode Hoek de Nabil Ben Yadir (Les Barons, La marche – photo), en coproduction avec Antilope Joyeuse (Belgique) et Eyeworks (Belgique) ou encore Pilgrimage de Brendan Muldowney, en coproduction avec SP Films (Irlande).

 

 

Ces trois films sont également soutenus par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Wrong Men développe par ailleurs les premiers longs-métrages de Guérin van de Vorst (Putain Lapin, Osez la macédoine) et de Valéry Rosier (Dimanches, Silence Radio).

 

Les Films du Losange assureront les ventes à l’international et la distribution en France de Préjudice, Le distributeur a été séduit par le film alors que celui-ci était lauréat émergence, un atelier d’aide au développement de premier long métrage dirigé par Élisabeth Depardieu.

Le mandat de Préjudice sur le Benelux est quant à lui confié à Cinéart.

Check Also

« La Peine », immersion en prison

Cédric Gerbehaye propose avec La Peine, son premier long métrage documentaire, une immersion aussi rare …