Cinevox Happenings : Populaires!

Notre Grand Écran de rentrée sera très spécial. Nous y braquons les projecteurs sur trois films primordiaux de cette fin d’année. Le premier sera dans les cinémas belges le 28 novembre, les deux autres seront les vedettes belges des BNP Paribas Fortis Film Days.

Vous pourrez découvrir ce quatorzième numéro de notre pétillante capsule dans toutes les salles du mercredi 22 août au mardi 25 septembre. Et sur notre site dès lundi 20 à 18h. Exclu Lulu !

Une chose est d’ores et déjà certaine : voilà un Grand Écran destiné à devenir… populaire!

 

Populaire, Déborah François le sera très prochainement. Dès que le film qu’elle a tourné avec Romain Durys et Bérénice Béjo sera dans les salles. Soit le 28 novembre. Elle est la vedette de ce Grand Ecran. Et elle l’a bien mérité (nous y reviendrons jeudi prochain).
Populaires, les BNP Paribas Fortis Film Days le sont déjà. Cette année, la fête nationale du cinéma se déroulera du 19 au 22 septembre. Pendant ces quatre jours, dans (presque) tous les cinémas du pays, tous les films seront à 4 euros.

Comme en 2011, Cinevox s’associe à l’opération pour offrir les Cinevox Happenings, des avant-premières belges très attendues.

 

Lors de la dernière édition de la fête du cinéma, Cinevox avait proposé quelques évènements fort courus: deux fois le Grand Eldorado de l’UGC de Brouckère avait été sold out avec La Fée, puis BXL/USA. L’UGC Toison d’Or avait accueilli Rondo; le Vendôme, Fils unique.

Dominique Abel et Fiona Gordon s’étaient aussi rendus dans quelques autres villes pour présenter leur Fée. Un périple couronné d’un succès populaire plus mitigé : la météo soudain estivale nous avait joué un mauvais tour.

 

Après avoir tiré les leçons de cette jolie première édition, nous avons décidé de nous consacrer cette année à deux films seulement. Deux films qui feront l’objet d’un véritable focus et jouiront d’un soutien promotionnel inconditionnel, inédit à l’échelle belge.

 

La deuxième partie du Grand Écran Cinevox de rentrée, gorgée de soleil, leur est logiquement dédiée. Car les Cinevox Happenings seront l’occasion de mettre en vedette au cœur de la fête du cinéma, à égalité avec les blockbusters étrangers, ces deux productions nationales qui, sur le papier, avaient moins d’atouts financiers pour s’extraire de la masse et attirer vos regards.
Deux films que nous allons vous proposer en avant-premières belges, juste avant leur sortie, puisqu’heureux hasard du calendrier, ils nous arriveront au début du mois d’octobre. Deux films qui bénéficieront surtout d’une campagne médiatique exceptionnelle dont Cinevox n’est qu’un des modestes attributs. Mais pas le moins enthousiaste.

Ces deux longs métrages, nous les adorons. Nous sommes donc ravis de les accompagner jusque sur les écrans et de leur offrir à nouveau, via cette 14e capsule, cinq semaines de promotion au contact direct des spectateurs qui auront peut-être ensuite envie de les découvrir. Ils le méritent.

 

Ces deux films sur lesquels nous voulions braquer les projecteurs sont… tadada… Dead Man Talking et La Tête la Première.

Bien sûr !

 

 

Amusant clin d’œil de l’histoire, Dead Man Talking était la vedette de notre Grand Ecran diffusé en septembre 201, y compris pendant les Film Days. Notamment avant la Première de BXL/USA emmené par un certain… Patrick Ridremont. Ça, c’est de la cohérence éditoriale, non? 😉
Patrick revient ici avec son premier film de cinéma en vedette, mais aussi comme réalisateur d’un long métrage qu’il a écrit lui-même et pour lequel il a convié ses amis: Virginie Efira, Jean-Luc Couchard ou Olivier Leborgne, ainsi que des acteurs qu’il affectionne particulièrement : François Berléand et Christian Marin, en tête. Excellente nouvelle : le film tel qu’il se présente aujourd’hui est une réussite totale. Original, décapant, drôle parfois, mais émouvant, surprenant toujours, audacieux surtout. Nous sommes non seulement ravis de vous le proposer en primeur. Nous sommes vraiment très fiers.

 

 

Dead Man Talking sera projeté le 20 septembre  dans la grande salle de l’UGC Debrouckère (Bruxelles) et le 22 au Kinepolis Liège

 

Le deuxième pôle d’attraction est notre autre grand chouchou du moment : La Tête la Première, la plus belle histoire récente du cinéma belge.

 

 

Une bande de copains, pas de fric, mais une folle envie de créer;  beaucoup de talents : la démarche  de tournage évoque C’est arrivé près de chez vous. Le scénario, lui, n’a rien à voir, balayé par un souffle de liberté et d’insolence, truffé d’amour et d’humour. Quelque part, La Tête la Première est l’anti-Mobile Home. Ici, on ne se pose pas de questions. On fonce sans trop savoir où et pourquoi et on résout les problèmes un par un. Par chance, les deux longs métrages sont aussi attachants l’un que l’autre. Ils s’adressent au même public. Celui qui sent bien qu’on est obligé de faire bouger les choses pour ne pas sombrer…

La Tête la Première, c’est également la révélation d’une jeune réalisatrice de 25 ans qui n’a peur de rien, la Namuroise Amélie Van Elmbt et du grand acteur belge des prochaines années: David Murgia. Aux côtés d’Alice de Lanquesaing, il est étourdissant.  Tout simplement.

 

 

Les avant-premières belges de La Tête la première programmées dans le cadre des Film Days auront lieu le 19 aux Galeries (Bruxelles),  le 20 au Cartoon’s (Antwerpen) et le 21 à Imagix Tournai.
Qu’un délire de passionnés, tourné avec deux euros et vingt-cinq cents (ça ne se voit jamais), se retrouve à Cannes nous enchantait. Qu’on ait l’occasion de le proposer en vedette des Film Days nous ravit. Car outre l’avant-première, c’est bien sûr d’une colossale manne promotionnelle que ces deux films jouiront.

 

 

Dans les prochaines semaines, vous en entendrez parler partout : dans les cinémas, à la télévision, à la radio, vous allez voir les affiches dans la presse et sur les murs. Tout cela à quelques encablures de la sortie officielle dans les salles. Udream et Imagine qui les distribuent ne devraient pas être déçus. Ils nous ont fait confiance, nous allons les choyer.

 

Nous vous offrons 100 tickets-duo pour ces événements. Foncez ICI et demandez-nous votre passeport vers le plaisir.

 

Elle est pas belle la vie? Elle est magnifique, oui !

 

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …