Pauline fait de la résistance

Que fait Pauline Burlet depuis le succès du Passé? Mais elle tourne, évidemment. En course pour les César et Magritte du meilleur espoir grâce à sa prestation dans le film d’Asghar Farhadi, Pauline a reçu pas mal de propositions et s’est décidée pour deux projets qu’elle trouvait particulièrement séduisants. Elle a accepté un second rôle dans La French aux côtés de Jean Dujardin et le rôle principal de la série Résistances, produite par TF1 qui se tourne depuis le 1er novembre, au Pays basque.

 

 

Dans Résistances, Pauline tournera 64 jours sur les 75 jours qui sont prévus pour mettre le feuilleton en boîte. Dès les premiers jours, elle a travaillé avec l’acteur phare de la série, Richard Berry, qui incarne son père. « Un monstre de cinéma » d’après Pauline qui lui donne des conseils pour améliorer son jeu. Elle est loin d’être la seule femme sur le plateau puisqu’elle côtoie Pascale Larbillot, Valérie Karsenty et Isabelle Nanty. « Elles sont adorables », commente la jeune Montoise. Et puis, bien sûr, il y a Fanny Ardant dans un rôle court, mais fort. La comédienne à la voix de velours a remplacé Isabelle Adjani, malade, peu de temps avant le début du tournage et incarne la Comtesse, « une femme torturée par Klaus Barbie ».

 

 

Pour Pauline, Résistances est une formidable expérience tant au niveau du jeu que pour le travail sur l’art design : décors, tenues et coiffures évoluent en fonction de l’histoire qui se déroule sur les 4 années de la guerre. Son personnage doit aussi changer tout au long du récit dramatique..

 

 

Résistances racontera la longue et périlleuse organisation des réseaux de résistance qui ont conduit à la Libération de Paris, en août 1944. La série sera diffusée en 2014 pour célébrer le 70e anniversaire, cette année. La fiction historique composée de 6 épisodes de 52 minutes est produite par Légende Films (La Rafle, La Môme, Les Gamins et Vive la France). C’est d’ailleurs Alain Goldman qui a proposé ce rôle prestigieux à Pauline. Il la connaissait depuis La Môme et elle fut la seule en lice pour le job.

 

 

Gage de qualité, Résistances a été mise en forme par l’écrivain Dan Franck (prix du premier roman en 1980 pour Les Calendes Grecques et prix Renaudot en 1991 pour « La Séparation »). Elle est réalisée par Miguel Courtois, un ami de Richard Berry avec qui il a notamment tourné une Journée de Merde et Mon Ange pour le cinéma.

 

Check Also

Clap de début pour « Sauvons les meubles » de Catherine Cosme

Catherine Cosme a débuté la semaine dernière le tournage de son premier long métrage de …