Moroccan Gigolos à la rencontre du public… avec son réalisateur et Reda Chebchoubi

Moroccan Gigolos séduira-t-il le public belge ? La question est posée et la réponse ne va pas tarder à tomber puisque le film sort sur les écrans aujourd’hui. La distribution est orchestrée par KFD (Kinepolis Film Distribution) qui a l’habitude de transformer certains films flamands en blockbusters. L’expérience sera-t-elle rééditée avec une coproduction majoritairement francophone ?

 

 

 

En tous cas, depuis deux semaines, la promo a été intense: on a vu l’équipe du film un peu partout sur les plateaux de radio et à la télé. On a aussi pu lire de nombreuses interviews autour du film. Bonne nouvelle: la presse flamande n’a pas été la dernière à s’y intéresser alors que, dans un premier temps, le public du nord ne pourra découvrir le film qu’à Anvers et Bruxelles.

 

 

 

Les spectateurs du sud du pays auront par contre l’occasion de voir le film dans un très grand nombre de salles, forcément pas très loin de chez eux: de Huy à Mouscron, en passant par Braine ou Jodoigne.

Moroccan Gigolos sera aussi projeté dans des endroits où on voit peu de longs métrages belges d’habitude: Imagix Mons par exemple. Ou Cinepointcom Charleroi qui avait d’ailleurs accueilli une belle avant-première pendant les BNP Paribas Fortis Film Days.

Ça fait plaisir.

 

 

Voici la liste complète des salles qui proposeront le film dès aujourd’hui :

 

Bruxelles/Brussel : Kinepolis

Bruxelles/Brussel : Ugc De Brouckère

Antwerpen/Anvers : Metropolis

Braine : Kinepolis (Imagibraine)

Rocourt : Kinepolis

Liège : Sauvenière

Mons : Imagix

Tournai : Imagix

Charleroi : Cinepointcom (Carollywood)

Louvain-La-Neuve : Cinescope

Huy : Kihuy

Jambes : Acinapolis

Jodoigne : L’Étoile

Rixensart : Cine Centre

Mouscron : Cinéma Forever

 

 

Ne ménageant pas son énergie pour que son film soit le plus médiatisé possible et surtout le plus vu, Ismaël Saidi, son réalisateur a décidé de prolonger son effort au-delà de la sortie.
Avec Reda Chebchoubi un de ses acteurs principaux, le Bruxellois du trio, il assistera toute cette semaine à des projections un peu partout en Belgique. Ce type d’investissement n’est pas une totale nouveauté, mais il est rare.

L’an dernier, Patrick Ridremont avait accompagné Dead Man Talking, en salles et ponctué les séances en discutant avec les spectateurs.  La formule avait beaucoup plu.
Vous pourrez donc retrouver le duo Ismaël/Reda ce 23 octobre au Kinepolis Bruxelles à 20 h, puis:

 

24/10 : Cinescope Louvain-La-Neuve – 20 h

25/10 : Cinepoint.com Charleroi – 22 h

26/10 : UGC DeBrouckère – 20 h

27/10 : Imagibraine – 15h

 

Succès ou pas, la réponse appartient maintenant au public. La date de sortie est parfaite, juste avant les vacances de Toussaint. La température est idéale, le contexte aussi: pas le moindre match des diables rouges avant la mi-novembre, pas de trop gros blockbusters capables d’éjecter la concurrence.
Les spectateurs aimeront-ils cette charmante comédie, populaire dans le sens le plus noble du terme ? Auront-ils envie de lui faire la fête? De la conseiller à leurs amis?

 

Réponse dans une dizaine de jours quand les premiers chiffres donneront une idée assez exacte de la viabilité du film.

 

L’air de rien, le test est d’importance pour le cinéma belge francophone.

 

 

Check Also

« Apple Cider Vinegar »: écouter les pierres

Dans Apple Cider Vinegar, Sofie Benoot revisite le film ethnographique en suivant une documentariste retraitée …