Matthias Schoenaerts plus intense que jamais dans « The Mustang »

Le comédien révélé au monde par sa prestation follement physique et intense dans Rundskop poursuit sa carrière internationale en tenant le haut de l’affiche du film indépendant américain The Mustang (sortie en France sous le titre de Nevada, cf la bande-annonce), découvert au début de l’année à Sundance.

Incarcéré dans une prison du Nevada, Roman n’a plus de contact avec l’extérieur ni avec sa fille… Pour tenter de le sortir de son mutisme et de sa violence, on lui propose d’intégrer un programme de réhabilitation sociale grâce au dressage de chevaux sauvages. Aux côtés de ces mustangs aussi imprévisibles que lui, Roman va peu à peu réapprendre à se contrôler et surmonter son passé.

Une fois de plus, l’acteur gantois s’impose dans un rôle particulièrement physique, où le corps parle plus que les mots. Confronté à la fougue d’un étalon indomptable, c’est toute son animalité et la puissance de son regard d’homme coupé du monde des humains qui vont lui permettre d’aller au-delà des mots et des limites, et permettre sa transformation, et sa réhabilitation.

Le film sort en France le 19 juin prochain, et si la date n’est pas fixée en Belgique, elle devrait être bientôt annoncée. Le film est réalisé par la cinéaste française Laure de Clermont-Tonnerre. On retrouve aux côtés de Matthias Schoenaerts les comédiens Bruce Dern et Connie Britton.

Check Also

« Sauve qui peut »: aux côtés des soignants

Avec Sauve qui peut, Alexe Poukine se penche sur les processus d’apprentissage auxquels participent les …