Matthias Schoenaerts, busy busy busy

À plusieurs reprises, Matthias Schoenaerts a annoncé qu’il avait besoin de vacances et on le comprend: à l’instar d’un Benoit Poelvoorde il enfile les films comme des perles sur le collier d’une carrière qui prend une allure de plus en plus clinquante. Mais ces courtes périodes de répit n’ont jamais duré bien longtemps.

 

L’acteur flamand a le vent en poupe et de très nombreux réalisateurs veulent absolument tourner avec lui. Du coup, il cède souvent aux tentations et revient aux affaires plus vite que prévu.

 

Parfois, plusieurs projets qui l’intéressent se télescopent et il est obligé de faire des choix qui, naturellement, ne peuvent pas plaire à tout le monde.

 

Alors qu’il avait été annoncé au générique de Belgica, le prochain long métrage de Felix Van Groeningen (The Broken Circle Breakdown), Matthias a finalement renoncé à cette promesse et c’est un duo composé de Stef Aerts et Tom Vermeir qui incarnera les deux frères, rôles principaux de ce film très attendu dont la sortie en salles est déjà planifiée pour le…  14 octobre 2015.

 

A Toronto pour la promo de The Drop avec Noomi Rapace et Tom Hardy

Alors qu’on peut le voir au cinéma dans The Loft (30.000 spectateurs pour les quatre premiers jours d’exploitation) et The Drop (qui finira sous le seuil des 100.000), Matthias a repris le chemin des plateaux. Il tourne actuellement Maryland, le nouvel opus d’Alice Winocour. La réalisatrice a été découverte à la Semaine de la critique à Cannes en 2012 avec son premier long, Augustine.

Les prises de vue ont débuté le 13 octobre dans le sud de la France.

 

 

Matthias y joue un ancien soldat souffrant du syndrome de stress post-traumatique, chargé de la protection de la famille d’un homme d’affaires libanais. Sa partenaire est Diane Kruger (photo) vue dans Mister Nobody, Un Plan parfait, Inglorious Basterds et dont la série américaine The Bridge (remake de Bron/Broen, chef d’œuvre scandinave) a été interrompue après deux saisons

 

Ce tournage n’a pas empêché le comédien fétiche du cinéma flamand de faire un saut à Anvers où il a introduit avec sa mère Dominique Wiche une action en référé à l’encontre de Stan Lauryssens, l’auteur du livre Schoenaerts.

 

Les éditions Manteau qui proposent l’ouvrage sont également visées.

 

Mère et fils contestent la véracité de certains passages, plus particulièrement les épisodes maniaco-dépressifs de la vie de l’acteur Julien Schoenaerts, le père de Matthias Schoenaerts.

En conséquence, ils demandent une mention explicite qui indiquerait qu’il ne s’agit pas d’une biographie véridique.

 

La maison d’édition défend son auteur qu’elle prétend bien documenté… même s’il a pris quelques libertés littéraires ici et là.

 

Addendum du 30 octobre: 

Le tribunal de première instance d’Anvers a donné raison à Matthias Schoenaerts. De Standaard rapporte que la couverture du livre devra désormais porter une étiquette signalant qu’il existe des inexactitudes dans le récit. Elle devra en outre mentionner le prénom de Julien Schoenaerts, pour éviter toute confusion avec son fils. Le livre n’est toutefois pas interdit à la vente. Matthias et sa maman ne l’avaient d’ailleurs pas demandé. Il ne sera toutefois pas présenté à la Foire au livre d’Anvers, qui a commencé ce jeudi.

 

 

 

 

Le prochain film avec Matthias Schoenaerts promis sur nos écrans sera Suite Française, tourné en partie en Belgique.  Le drame de Sauf Dibb avec aussi Michelle Williams, Kristin Scott Thomas et Lambert WIlson est attendu pour le 25 février 2015 (le 11/2 en France).

Première Mondiale à Londres le 9 Novembre

Check Also

Stage de jeu Brussels Ciné Studio x BSFF

Le Brussels Ciné Studio et le Brussels Short Film Festival s’associent une nouvelle fois pour …