Marion Cotillard chez les Frères

Le cinéma est un petit monde. Les rencontres y sont forcément déterminantes. Matthias Schoenaerts qui jouait le rôle principal de De Rouille et d’Os y a côtoyé Marion Cotillard. Guillaume Canet, (Monsieur Cotillard), qui passait par là, l’a croisé sur le plateau et, impressionné, lui a proposé un rôle sur son remake américain des Liens de Sang, Blood Ties.

 

De Rouille et d’Os était coproduit en Belgique par les frères Dardenne. Et même si on n’a pas la certitude absolue que ce fut le déclencheur de leur désir (ils nous l’expliqueront bientôt), voilà que Marion Cotillard, plus à l’aise dans des oeuvres plus exigeantes que dans des blockbusters où elle est souvent sous-employée, vient de signer avec les Films du Fleuve pour incarner l’héroïne de leur prochain film, Deux jours, une nuit,

 

Autre bonne nouvelle: Fabrizio Rongione dont la popularité est montée de trois crans après sa formidable prestation sur la scène des Magritte 2013 sera lui aussi de la partie. Fidèle parmi les fidèles, il sera le mari de Marion dans ce film basé sur une histoire que les frères veulent développer depuis plusieurs années, celle d’une jeune femme qui n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime afin qu’elle puisse garder son emploi.

 

Après avoir révélé des actrices aujourd’hui incontournables comme Émilie Dequenne ou Déborah François, Jean-Pierre et Luc continuent ainsi sur leur lancée du Gamin au Vélo où, pour la première fois, ils avaient fait appel à une actrice confirmée qui ne faisait pas a priori partie de leur univers : Cécile de France.

 

Du côté de Liège, tout le monde est très excité de ce nouveau scénario et de l’accord conclu avec l’actrice française. Pour Marion, il s’agit en outre de la quasi-certitude de retourner en fanfare au Festival de Cannes, probablement en 2014 déjà.

Affaire à suivre.

 

Check Also

Jaco Van Dormael planche sur « The Magician of Auschwitz »

Jaco Van Dormael bientôt de retour? C’est en tous cas ce qu’annonce la société de …