Marc Zinga parmi les révélations 2014 du cinéma… français.

C’est une tradition, désormais : trente-deux acteurs (et actrices) sont épinglés  chaque année par le Comité Révélations de l’Académie des César.

Parmi ces nouveaux visages, figurent peut-être les talents qui succèderont à Adèle Exarchopoulos et Pierre Deladonchamps, respectivement césarisé l’an dernier pour La vie d’Adèle et L’inconnu du lac.

Il faudra attendre le 20 février 2015 pour voir si au cœur de cette sélection se nichaient les lauréats du César du meilleur espoir. Probable. Mais pas certain.
Car contrairement à ce qui a été annoncé ici et là, cette sélection n’est qu’indicative. Il ne s’agit absolument pas d’une short-list officielle.

 

Cette sélection émane en fait d’une délibération effectuée le 17 novembre. Elle sera soumise en tant que proposition aux 4225 électeurs de l’Académie afin de faciliter leur vote pour les César 2015 du Meilleur Espoir Féminin et du Meilleur Espoir Masculin. Sans aucun caractère d’obligation. Un autre nom peut très bien se dégager.

 

 

Si on parle de cette initiative, c’est évidemment parce qu’un de nos compatriotes s’y trouve. Après Pauline Burlet l’an dernier, c’est Marc Zinga qui se retrouve aujourd’hui à l’honneur

C’est pour sa performance dans Qu’Allah bénisse la France (bande-annonce ICI)  que Marc Zinga a été retenu. Présenté au FIFF, le film d’Abd Al Malik n’est pas encore sorti chez nous. Le public belge connait néanmoins Marc Zinga pour sa prestation aux côtés de Benoit Poelvoorde dans Les Rayures du Zèbre de Benoit Mariage.

En 2013 Marc, chanteur du collectif Peas Project a également réalisé un court métrage, Grand garçon, dans lequel il partageait l’affiche avec Laurent Capelluto.

 

 

Parmi les autres noms on notera la présence d’Ymanol Perset, distingué pour sa prestation assez ahurissante dans Colt.45 de Fabrice du Welz. Rappelons qu’Ymanol qu’on peut aussi croiser dans Welp, le film d’horreur de Jonas Govaerts a été révélé par Stefan Streker dans Le Monde nous appartient.

Comme Arthur Dupont (Mobile home, Brabançonne), Vincent Rottiers (Le monde nous appartient, l’hiver dernier), Guillaume Gouix (Mobile Home, entre les murs) et Zacharie Chasseriaud (Les géants, Au nom du fils, Tango Libre), Ymanol fait partie de ces acteurs français qui ont fait l’histoire récente du cinéma belge.  À cette différence près que lui a été artistiquement mis au monde par nos cinéastes. S’il gagne, on pavoisera, soyez-en certains 😉

 

 

Solène Rigot, héroïne de PuppyLove de Delphine Lehericey est également épinglée pour sa prestation dans Tonnerre.

 

Le traditionnel dîner des révélations se tiendra à Paris le 12 janvier, les nominations seront annoncées le 28 janvier et la 40e cérémonie des César, présidée par Dany Boon, se déroulera le 20 février, deux semaines après nos Magritte.

 

 

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à le liker. D’autres internautes seront ainsi tentés de le lire. Merci!

Check Also

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel cherche un·e Attaché·e à la promotion cinéma – CDD

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel est actuellement à la recherche d’un·e Attaché·e à …