Magritte 2012 – L’after

Bouli a la frite! Normal, aux Magritte, comme dans toutes les cérémonies du même genre, après la remise de prix, il y a l’after. En l’occurrence, ce samedi avec l’appui de quelques sponsors fort prestigieux, la soirée fut menée sans faux pas. Mieux ! Alors que, parfois dans ce type de manifestation, chacun y va de sa petite revendication contestataire, l’ambiance samedi soir (et dimanche matin cela va  de soi) était plus que détendue : souriante, amicale et extrêmement conviviale. Même celles et ceux qui n’avaient pas reçu les récompenses espérées affichaient un sourire qui n’avait rien de circonstance.

Bref, chacun (équipe de Cinevox comprise) a passé un excellent moment. On en redemande ! En attendant, suivez dans les coulisses pour découvrir quelques photos que vous ne verrez nulle part ailleurs…

 

[Kassandra Decloux. et Delphine Mougenot, deux des chevilles ouvrières des Magritte avec Frédéric Delcor, secrétaire général de la Fédération Wallonie-Bruxelles]

 

[Helena Noguerra tout sourire. On raconte que le filage de l’après-midi avait été difficile. La soirée fut menée sur les chapeaux de roue]

 

[Bernard Yerles avec la gagnante de notre concours Magritte qui s’est bien éclatée, on vous le promet]

 

[Gwen Berrou, Martin Nissen et Elise Ancion : les Géants]

 

[Versus Production a raflé la mise hier : Les Géants ont créée la sensation]

 

[Bouli Lanners savoure : ceci n’est pas un cinéaste !]

 

[Stéphane Streker termine son très prometteur second long métrage, Montana (changement de titre en vue). L’année prochaine aux Magritte ?]

 

[Le couple phare des Magritte 2011 : Olivier Masset-Depasse, réalisateur d’Illégal et sa compagne et actrice, Anne Coesens]

 

[Michael Roskam, le réalisateur de Rundskop et son acteur fétiche… Ou pas. Plutôt Philippe Reynaert, le directeur de Wallimage]

 

[Matthias Schoenaerts est une véritable idole chez Wallimage. Mais Stéphanie Hugé, responsable  des coproductions pour le fonds wallon a, elle, trouvé le vrai de vrai.. Et elle en parait trèèèèèès heureuse.]

 

[Pendant la cérémonie, Jeanne Dandoy – ici à droite, avec sa soeur Lucie – était sur les planches du National où elle joue Exils de Fabrice Murgia. L’actrice phare de Rundskop tient à informer les producteurs francophones que la bourrine (c’est elle qui en rigole) qu’elle interprète dans ce blockbuster est une composition. On confirme. Jeanne est délicieuse et n’a aucun accent ! ]

 

[Jean-Luc Couchard et Joffrey Verbruggen, lauréat 2011 de la rélévation de l’année pour La Régate]

 

[Albert Dupontel et Marie Gillain sont venus aux Magritte pour remettre des récompenses. L’an prochain, la délicieuse Liégeoise devrait être en course pour sa bouleversante prestation dans Toutes nos envies pour laquelle elle est nominée aux Césars]

 

(Toutes les photos © Philippe Pierquin pour Cinevox)

Check Also

« Il pleut dans la maison » Prix du Jury à la Semaine de la Critique!

Il pleut dans la maison, premier long métrage de fiction très réussi de Paloma Sermon-Daï …