Magritte du Premier Film : les trois films en lice sont…

Les Magritte du cinéma viennent tout juste d’annoncer la liste des trois films retenus par le public pour revendiquer le Magritte du premier film. Le vainqueur est déjà connu de quelques happy few, mais ne sera révélé que le 1er février.

 

[Photo : Pauline Burlet et ses deux producteurs Serge de Poucques et Sylvain Golberg avaient reçu à Cannes le premier Magritte du premier film]

 

L’idée est née l’an dernier d’une observation imparable : la majorité des films en course pour décrocher un Magritte 2013 étaient des premiers films. Il y avait donc quelque chose de beau à construire sur ces fondations solides.
L’objectif de l’ambitieuse opération mise en place était de mettre l’accent sur les talents belges émergents et (surtout!) de permettre aux plus curieux de (re)voir des films qui n’avaient peut-être pas toujours été diffusés très largement au moment de leur sortie.

 

Pour sa première édition, cette compétition fut lancée à l’issue de la cérémonie officielle et le trophée fut remis durant le Festival de Cannes à l’occasion de la fameuse fête des Belges. C’est Dead Man Talking de Patrick Ridremont qui recueillit le maximum de suffrages, précédant un solide duo composé de Mobile Home de François Pirot et de Torpedo de Matthieu Donck.

Difficile d’imaginer un podium plus alléchant.

 

Ce Magritte du premier film n’est pas destiné à récompenser une hypothétique « meilleure » œuvre, mais à distinguer le premier long métrage qui a su conquérir les faveurs du public.

 

Dès l’origine, l’Académie André Delvaux avait aussi développé une collaboration avec la Quadrature du Cercle, association des programmateurs, qui projetait les productions en course dans un large réseau de centres culturels en Wallonie et à Bruxelles. L’occasion pour les cinéphiles de voir un maximum de films dans de bonnes conditions.

Tous les longs métrages étaient également disponibles sur les plates-formes vidéo de Voo et d’Univers ciné.

 

Pour cette deuxième édition, l’Académie André Delvaux avait décidé d’inverser le calendrier. Du 23 octobre au 15 janvier, tous les cinéphiles pouvaient élire sur le site officiel des Magritte du cinéma la première œuvre qu’ils avaient préférée cette année. Le prix sera remis lors de la traditionnelle cérémonie, le 1er février 2014, en même temps que toutes les autres récompenses.

 

Pour cette deuxième édition, sept longs métrages de fiction, qui entraient naturellement en compte pour tous les prix de la manifestation, étaient sur la ligne de départ:

 

A Pelada de Damien Chemin

BXL/USA de Gaetan Bevernaege

Hors les Murs de David Lambert

Je suis supporter du Standard de Riton Liebman

Le Sac de Farine de Kadija Leclere

Twa Timoun de Jonas D’Adesky

Une Chanson Pour ma Mère de Joel Franka

 

Une chanson pour ma mère a été le premier film belge francophone le plus vu cette année. Il est le favori logique de la catégorie.

 

 

Des comédies, des drames, des films avec des histoires et des trajectoires très différentes, il y en avait pour tous les goûts et tous les enthousiasmes. Parmi ces titres, les internautes cinéphiles ont fait leur choix.
Comme l’an dernier, l’Académie André Delvaux a épinglé les trois longs métrages qui ont obtenu le plus de voix. Le trio complète ainsi la liste des nominations.

 

Le Sac de Farine de Kadija Leclere

 

Ce trio sera composé (par ordre alphabétique) de BXL/USA, Le sac de farine et une chanson pour ma mère.

 

La surprise du chef : un téléfilm amené sur les grands écrans par Cinevox lors des BNP Paribas Fortis Film Days 2012 est nommé aux Magritte du cinéma. BXL/USA, un phénomène !

 

Le 1er février, un des réalisateurs montera sur la scène de Square avec ses producteurs pour recevoir cette récompense offerte par le public. Encore un petit suspense supplémentaire.

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …