Magritte du Premier Film
Les douze candidats dans votre salon.

Nous vous avons déjà présenté le Magritte du Premier film (ici) et nous vous avons ensuite expliqué la procédure de vote et ce que vous pouvez gagner si vous participez au scrutin ou aux visions proposées dans les centres culturels associés à l’initiative (ici).
Nous vous avons aussi soumis la liste des films en course (ici) et le programme des projections (ici) organisées un peu partout à Bruxelles et en Wallonie. On pourrait penser que nous avons fait le tour de la question. Que nenni…

Depuis le début de ce mois, une nouvelle opération particulièrement enthousiasmante a été mise sur pied : tous les films de la compétition sont aujourd’hui disponibles sur deux plates-formes V.O.D. Avant de voter, vous avez donc le loisir de découvrir les films que vous n’auriez pas vus… et qui vous intriguent. Sympa, non?

 

En cinéma comme en politique, voter c’est bien. Mais voter en connaissance de cause, c’est mieux. Avant que les professionnels du cinéma belge élisent les Magritte, l’Académie André Delvaux leur envoie un fantastique coffret reprenant sur DVD toutes les œuvres en compétition.

L’opération est naturellement plus difficile à mener pour le grand public. Des projections ont donc été organisées un peu partout, mais pour s’assurer que chacun aura la possibilité de découvrir les films de son choix, s’il en a envie, l’Académie vient de mettre sur pied une dernière opération d’envergure qui est surtout une formidable initiative d’ouverture vers les spectateurs potentiels.

 

VOO et Universciné ont en effet décidé d’accompagner ce Magritte du 1er film en proposant à leurs clients de rattraper les douze œuvres éligibles sur leur plateforme de V.O.D. respective.  Une excellente idée qui amène ces premiers films belges jusque dans vos salons.  A priori, toute personne câblée a accès à l’un ou l’autre de ces deux services.

 

Jusqu’au 29 avril, les douze films seront visibles par chacun pour 2.95 €TTC. La somme est assez dérisoire pour des productions récentes qui ne sont pas toujours très accessibles en DVD. Dans le cas de Dead Man Talking qui vient tout juste de sortir en France et ne sera pas disponible sur support digital avant la rentrée, c’est carrément une luxueuse exclusivité.

 

Si vous êtes abonnés à VOO, il vous suffit de sélectionner le menu VOD sur votre Voocorder et de choisir le titre qui vous titille. Ceux qui opteront pour Universciné peuvent se connecter sur le site et suivre la procédure classique, expliquée en détails.

 

Cette opération de promotion assez exceptionnelle complète la palette proposée par l’Académie André Delvaux pour rapprocher le cinéma belge du grand public. Une démarche indispensable  puisque le manque de visibilité est souvent pointé du doigt comme la raison majeure du peu d’intérêt manifesté par le public pour les films produits ici.

 

En se focalisant sur les nouveaux artistes et leurs premiers longs métrages, les initiateurs des Magritte continuent leur travail de mise en valeur du cinéma d’ici en se concentrant sur son avenir. Belle idée.

 

Une chose est certaine : en trois années à peine, la tâche accomplie par l’Académie pour mettre en lumière le cinéma d’ici est assez impressionnante. Et d’autres projets sont dans les cartons pour les mois et années à venir. Après ça, c’est une histoire de curiosité individuelle et d’envie. Car c’est le spectateur qui aura toujours le dernier mot.

 

 

 

Check Also

« La Peine », immersion en prison

Cédric Gerbehaye propose avec La Peine, son premier long métrage documentaire, une immersion aussi rare …