A qui le Magritte du Premier Film ?

L’opération « Magritte du Premier film » touche à sa fin. Si vous êtes curieux, vous avez forcément pu visionner les longs métrages de cette sélection qui vous faisaient particulièrement envie. Et voter pour ceux qui vous avaient remué les tripes ou les méninges. Si ce n’est fait, il vous reste à peine une semaine pour élire votre long métrage préféré.

 

Si vous revenez de longues vacances dans l’Antarctique et que cette opération vous semble nouvelle, sachez que nous avons présenté le projet (ici) et nous vous avons ensuite plus longuement expliqué comment voter et ce que vous pouvez gagner si vous participez au scrutin ou aux visions organisées dans les centres culturels associés à l’initiative (ici).
Car oui, participer, c’est aussi avoir l’opportunité de remporter de très belles récompenses.

Nous vous avons enfin expliqué comment découvrir les films en V.O.D. si vous les aviez manqué en salles.

La liste des films en course est disponible ici et, une fois que vous vous serez fait un avis sur la question, vous pouvez voter ici.

Dans une grosse semaine, le scrutin s’achèvera et c’est à Cannes que sera remis cet ultime trophée 2013 au metteur en scène qui, de l’avis du public, aura le mieux réussi son arrivée sur grand écran.

Quel sera le grand vainqueur? Quelles sont les chances objectives de chacun? Voici notre tour d’horizon et nos pronostics.

 

 

L’opération Magritte du Premier Film est sur le point de s’achever et, comme nous en avons pris la mutine habitude lorsque nous sommes plongés au cœur d’une compétition de cette ampleur, nous ne pouvons résister au plaisir de soupeser les chances de chacun des films en lice. Naturellement, l’important ici est clairement de participer, et pour les organisateurs de faire connaître des longs métrages qui révèlent des artistes prometteurs. Mais chacune des équipes engagées aimerait aussi le gagner, ce Magritte du public. Pour certains c’est même un objectif primordial.

Alors? Quels sont les favoris? A votre avis?

 

 

Puisque ce sont les spectateurs qui votent, tout le public, sans contrainte professionnelle ou géographique, le film qui sera l’heureux élu en mai prochain sera forcément un film populaire. Dans le sens le plus noble du terme. Un film qui a été vu et apprécié. Un film pour qui les cinéphiles, les cinéphages, les cinaddicts ou simplement les visiteurs d’un soir auront eu envie de se manifester. Un film que son public aura tenu à soutenir parce qu’il estime qu’il le mérite, ce prix.

 

 

On ne doute pas une seule seconde que les producteurs, distributeurs, réalisateurs, acteurs et techniciens des oeuvres engagées vont tenter de convaincre leurs amis de voter pour eux. C’est de bonne guerre. C’est légitime. Mais, au vu du nombre de suffrages déjà enregistré, la décision se fera grâce aux spectateurs qui ont vu ces films et qui les ont aimés.

 

 

À moins d’un troublant miracle qui vienne parasiter les probabilités mathématiques, on peut penser que le vainqueur de ce Magritte sera à pointer parmi les films qui ont été le plus vus en salles. Certains trouveront que ça fausse la compétition, mais cette initiative spécifique, comme toutes les opérations menées par l’Académie André Delvaux, sont là pour attirer le public au cinéma. Cette corrélation semble donc plus que souhaitable : totalement nécessaire.

 

 

Dans la liste des 12 longs métrages en course, les trois qui ont réalisé le plus d’entrées sont dans le désordre Dead Man Talking, Mobile Home et Au Cul du Loup (entre 10.000 et 15.000 entrées). Suivent Torpedo et Couleur de Peau : Miel (entre 5.000 et 10.000).

 

Il faut savoir qu’en Belgique, comme aux États-Unis, le box-office se mesure… en dollars. Dead Man Talking a ainsi rapporté plus d’argent que Mobile Home, mais il a été diffusé dans des grands complexes, où le prix du ticket est plus cher. D’après les déclarations officieuses, Mobile home aurait en fait attiré plus de spectateurs. Mais peu importe… Ces deux-là se tiennent de près.

Si les probabilités sont respectées, le vainqueur appartiendra donc à ce quintet.

 

 

Puisque le scrutin est en cours, l’actualité récente pourrait également être un adjuvant pour Couleur de Peau : Miel qui vient de se rappeler au bon souvenir de tous en remportant des récompenses au Canada et pour Dead Man Talking qui est sorti en France ce 27 mars, ce qui, inévitablement, le ramène à la Une de certains médias.

 

Et les autres? Miss Mouche et le Grand Tour ont eu droit à une distribution très originale, basée davantage sur le buzz que sur le nombre de salles tandis que La Tête la Première, L’Hiver Dernier, De Leur vivant et JC comme Jésus Christ ont été des victimes collatérales du nombre important de sorties hebdomadaires qui éliminent sans pitié les longs métrages au profil moins commercial. Reste le cas de L’Envahisseur qui a été beaucoup plus vu en Flandre qu’en Wallonie. Le public flamand peut bien sûr voter, mais le fera-t-il en masse?

 

Parmi tous ces outsiders bourrés de qualités, on sait bien que Le Grand Tour a pas mal d’irréductibles fans et La Tête la Première a été particulièrement mis en valeur avec le Magritte de l’espoir 2013 décerné à David Murgia. Sera-ce suffisant pour leur permettre de se hisser tout en haut du classement? Réponse en mai, lors du Festival de Cannes où le trophée sera remis lors de la soirée du cinéma belge en présence de l’un d’entre vous qui aura participé à une projection dans un des centres culturels. Tentant, non?

 

 

Les premières indications que nous avons reçues de l’Académie Delvaux montrent un réel engouement du public pour ce prix. Alors qu’il reste encore un mois et demi au public pour s’exprimer, plus de 2000 votes ont déjà été enregistrés. Pas de précision par contre sur le profil du film qui est actuellement en tête. De toute façon, c’est la loi de la démocratie : jusqu’au dernier moment, tout reste possible. Que celui qui veut se prononcer, vote… ou se taise à jamais.

 

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …