Magritte 2022: les courts et les docs éligibles!

C’est donc acté, les 11e Magritte du Cinéma se tiendront le 12 février prochain, et l’on apprend qu’ils décerneront un nouveau prix: le Magritte du Meilleur court métrage documentaire!

Une façon de mieux coller à la richesse et la diversité du documentaire belge actuel, qui se décline sous tous les formats, et de mettre en lumière les jeunes talents qui s’y déploient. Comme lors des éditions précédentes, on retrouvera également les prix du Meilleur documentaire (format long donc), du Meilleur court métrage de fiction, et du Meilleur court métrage d’animation.

Ces sélections, faites par des comités composés de professionnel·les de ces différents secteurs, donne un bel aperçu de la vitalité de la production. Voici les films retenus:

Magritte du Meilleur documentaire

•         #Salepute de Myriam Leroy et Florence Hainaut, produit par Annabella Nezri (Kwassa Films)
•          Ailleurs, partout de Viviane Perelmuter et Isabelle Ingold, produit par Julie Frères (Dérives)
•          Bibliothèque publique de Clément Abbey, produit par Cyril Bibas (Centre Vidéo de Bruxelles)
•          Chasser les dragons d’Alexandra Kandy-Longuet, produit par Julie Frères (Dérives)
•          China Dream de Thomas Licata et Hugo Brilmaker, produit par Christine Pireaux (Les Films de la Passerelle)
•          Dans la maison de Karima Saïdi, produit par Julie Frères (Dérives)
•          Il fait nuit dehors de Caroline Guimbal et Léa Tonnaire, produit par Julie Frères (Dérives)
•         Juste un mouvement de Vincent Meessen, produit par Geneviève De Bauw (Thank You & Good Night)
•          Le dormeur éveillé de Boris Van der Avoort, produit par Marie Kervyn (YC Aligator Film)
•          Les mots de la fin d’Agnès Lejeune et Gaëlle Hardy, produit par Christine Pireaux (Les Films de la Passerelle)
•          Les prières de Delphine de Rosine Mbakam, produit par Geoffroy Cernaix et Rosine Mbakam (Tândor Productions)
•          Ma voix t’accompagnera de Bruno Tracq, produit par Benoit Roland (Wrong Men)
•          Petit Samedi de Paloma Sermon-Daï, produit par Sébastien Andres et Alice Lemaire (Michigan Films)
•          Phèdre ou l’explosion des corps confinés de Méryl Fortunat-Rossi, produit par Benoit Roland (Wrong Men)
•          Shift de Pauline Beugnies, produit par Cyril Bibas (Centre Vidéo de Bruxelles)

Magritte du Meilleur court métrage documentaire

•          Belgium – 20 de Jean-Benoît Ugeux, produit par Jean-Benoît Ugeux (Apoptose)
•          Juliette the Great d’Alice Khol, produit par David Borgeaud et Erika Meda (Roue Libre Production)
•          La disparition de Tom R. de Pablo Guarise, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)
•          La musique de Soline d’Aurélie Maestre Vicario, produit par Sébastien Andres (APACH)
•          Logique Abdi de Bruno Rino Nesin, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)
•          Maîtresse de Linda Ibbari, produit par Julie Frères (Dérives)
•          MAU de Théo Jules Côte-Willems, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)
•          Mother’s d’Hippolyte Leibovici, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)
•          Que no me roben los sueños de Zoé Brichau, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)

•          Soin de Marine Pascal, produit par André Goldberg (École de photographie et de techniques visuelles Agnès Varda)

Magritte du Meilleur court métrage de fiction

•          Chienne de Bertille Zénobie Estramon, produit par Sandy Lardinois (MedIADiffusion)
•          Famille nucléaire de Faustine Crespy, produit par Marina Festré et Adrien Maigre (Iris Films)
•          I was still there when you left me de Marie Mc Court, produit par Sandy Lardinois (MedIADiffusion)
•          Juillet 96 de Michèle Jacob, produit par Sebastian Schelenz (Velvet Films)
•          L’enfant salamandre de Théo Degen, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)
•          Le dragon à deux têtes de Páris Cannes, produit par Vincent Canart (Atelier de Réalisation de l’INSAS)
•          On My Way de Sonam Larcin, produit par Anne-Laure Guégan et Géraldine Sprimont (Need Productions)
•          Sprötch de Xavier Seron, produit par Guillaume Kerbusch et Laura Petrone (Angie Productions) et Julie Esparbes (Hélicotronc)
•          T’es morte Hélène de Michiel Blanchart, produit par Michaël Goldberg (Daylight Films) et Boris Van Gils (Formosa Productions)
•          Titan de Valéry Carnoy, produit par Julie Esparbes (Hélicotronc)

Magritte du Meilleur court métrage d’animation

•          Amours libres d’Emily Worms, produit par Vincent Gilot (Atelier de Production de La Cambre)
•          Hold Me Tight de Leoluna Robert-Tourneur, produit par Viviane Vanfleteren (Vivi Film)
•          L’écume de la ville de Pierre Watteyne, produit par Vincent Gilot (Atelier de Production de La Cambre)
•          La visite de Guillaume Cuisset, produit par Rémi Durin (Haute École Albert Jacquard)
•          Le quatuor à cornes : là-haut sur la montagne de Benjamin Botella et Arnaud Demuynck, produit par Arnaud Demuynck (La Boîte,… Productions)
•          On est pas près d’être des super héros de Lia Bertels, produit par Thierry Zamparutti (Ambiances asbl)
•          Papa Zaza de Géraldine Charpentier, produit par Vincent Gilot (Atelier de Production de La Cambre)
•          Scaphoïde et métacarpes de Théo Guyot, produit par Vincent Gilot (Atelier de Production de La Cambre)
•          Tête de linotte ! de Gaspar Chabaud, produit par Vincent Gilot (Atelier de Production de La Cambre)
•          Un kilomètre à pied de Mathieu Georis, produit par Vincent Gilot (Atelier de Production de La Cambre)

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …