Magritte 2015 : on connait les prétendants

La liste des films en course pour les 5e Magritte du cinéma qui seront remis le samedi 7 février à Bruxelles est connue.

Les longs métrages de fiction majoritaire sont au nombre de 22 ce qui est un nouveau record. Ce chiffre peut sembler énorme pour un petit territoire géographique comme celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais il faut néanmoins le relativiser : Colt.45, Henri, Pas son genre ou la Marche (photo ci-dessous) sont techniquement des productions majoritairement françaises par leur financement.

Mais tous les quatre concourent naturellement ici puisque leur réalisateur(trice) est belge.

 

 

Sept autres de ces films sont des premiers essais, ce qui est à nouveau un chiffre fort impressionnant.  Beaucoup ne sont que des deuxièmes films. Si d’aucuns considèrent que notre pays ne donne pas la chance aux nouveaux venus, ils feraient bien de méditer cette statistique. Deux de ces premiers longs sont en outre des comédies. Ces longs métrages participent à la course aux Magritte mais seront aussi proposés au public qui votera pour élire le Magritte du premier film.

Qui succédera à Dead man talking et Une Chanson pour ma mère?

 

Rappelons que pour être retenus les films devaient être sortis en salles entre le 16 octobre 2013 (Morrocan Gigolos -photo – est chronologiquement le premier film de cette édition) et le 15 octobre 2014.

 

 

Après une édition 2014 que certains avaient jugée un peu mineure par rapport aux trois premières (par le choix global, pas par les lauréats), ces Magritte 2015 sont d’une tout autre trempe.

Face à face, on trouvera des cinéastes du calibre de Jean-Pierre et Luc Dardenne, Lucas Belvaux, Nabil Ben Yadir, Fabrice Du Welz, Yolande Moreau, Vincent Lannoo, Ben Stassen, Stefan Liberski et Benoit Mariage. Autrement dit: quelques-uns des réalisateurs les plus connus de notre cinématographie.

Sans oublier qu’Hélène Cattet et Bruno Forzani qui avaient créé la sensation lors de la toute première édition en 2011 en se glissant dans le quatuor final des films nominés avec Amer sont aussi de retour avec le controversé/adulé L’étrange couleur des larmes de ton corps.

 

 

Dernière curiosité de cette catégorie « long métrage de fiction »: pour la première fois, un réalisateur est nommé pour deux longs différents sortis la même année. Baby Balloon (photo ci-dessus) est arrivé sur les écrans le 20 novembre 2013 et Tokyo Fiancée le 8 octobre 2014. Deux fois plus d’émotions donc pour Stefan Liberski le soir de la remise des prix.

 

Quoi qu’il en soit, alors que d’habitude, une liste de quatre ou cinq films sautait aux yeux pour aborder le deuxième tour des votes, c’est très loin d’être le cas ici. La lutte sera terrible.

 

Alors que tous les longs métrages majoritaires (parce qu’ils ont été essentiellement produits chez nous ou sont réalisés par un cinéaste belge) se retrouvent d’office en course lors du premier tour des Magritte, il n’en est pas de même pour les documentaires et les courts métrages où des jurys de spécialistes ont déjà opéré une présélection.

 

Du coup, certaines œuvres qui ont capté l’attention et/ou reçu des prix cette année n’ont pas été retenues. On pense notamment à Babysitting story, Une séparation, Albertine, Jung Forever, Lucha Libre primé au FIFF, The dancing, etc.
Question de goûts, sans doute.
Dommage quand même…

Cela dit, les films écartés ont toujours une chance l’année prochaine pour peu qu’ils soient resélectionnés dans un festival les rendant éligible, ce qui est une nouveauté à partir de cette année.

 

 

LES LONGS MÉTRAGES DE FICTION

(premiers films en grasse)

 

Baby balloon – Stefan Liberski –  20 novembre 2013

Colt 45 – Fabrice Du Welz – 01 octobre 2014

Deux jours, une nuit – Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne – 21 mai 2014

Faces cachées – Sumeya Kokten – 09 avril 2014

Henri – Yolande Moreau – 11 décembre 2013

Je te survivrai  – Sylvestre Sbille – 28 mai 2014

L’étrange couleur des larmes de ton corps – Hélène Cattet, Bruno Forzani – 12 mars 2014

La marche – Nabil Ben Yadir – 27 novembre 2013

Le goût des myrtilles – Thomas de Thier   – 15 octobre 2014

Le manoir magique – Ben Stassen, Jérémie Degruson – 25 décembre 2013

Le vertige des possibles – Vivianne Perelmuter – 19 mars 2014

Les âmes de papier – Vincent Lannoo – 08 janvier 2014

Les rayures du zèbre – Benoît Mariage – 05 février 2014

Marbie, star de Couillu les 2 Églises  – Dominique Smeets – 23 avril 2014

Moroccan gigolos – Ismaël Saidi – 23 octobre 2013

Pas son genre – Lucas Belvaux – 07 mai 2014

Post partum – Delphine Noëls – 19 mars 2014

Puppylove – Delphine Lehericey – 07 mai 2014

Rosenn – Yvan Le Moine – 16 mars 2014

Tokyo anyway – Camille Meynard – 01 octobre 2014

Tokyo fiancée – Stefan Liberski – 08 octobre 2014

Yam Dam – Vivian Goffette – 24 septembre 2014

 

 

LES DOCUMENTAIRES

Before we go – Jorge León – 19 septembre 2014

Casus belli, sur les sentiers de la paix – Anne Lévy-Morelle – 17 septembre 2014

Corps à corps – Mario Brenta, Karine de Villers  – 15 mai 2014

L’âge de raison- Le cinéma des frères Dardenne – Alain Marcoen, Luc Jabon – 29 septembre 2013

Mille chemins du temps – Philippe Vandendriessche –  30 avril 2014

Quand je serai dictateur – Yaël André –  28 mai 2014

Rwanda, la vie après – Paroles de mères – Benoît Dervaux, André Versailles

Trois journées d’août 1914, Les murs de Dinant – André Dartevelle

Un endroit pour tout le monde – Angelos Rallis, Hans Ulrich Gössl – 13 juin 2014

Waiting for August- Teodora Ana Mihai   – 23 octobre 2014

 

 

LES COURTS MÉTRAGES              

Deep space – Bruno Tondeur

Elena – Marie Le floc’h, Gabriel Pinto Monteiro

En attendant le dégel – Sarah Hirtt

L’être venu d’ailleurs – Guy Bordin, Renaud De Putter

La bûche de Noël – Stéphane Aubier, Vincent Patar

La part de l’ombre -Olivier Smolders

Le labyrinthe – Mathieu Labaye

Les corps étrangers – Laura Wandel

Les pécheresses – Gerlando Infuso

Millionnaires – Stéphane Bergmans

Osez la Macédoine – Guérin Van de Vorst

Solo Rex – François Bierry

 

 

 

 

 

Check Also

« Apple Cider Vinegar »: écouter les pierres

Dans Apple Cider Vinegar, Sofie Benoot revisite le film ethnographique en suivant une documentariste retraitée …