Magritte 2015 : en bas des marches (3)

Toujours plus bas sur les marches. Et donc toujours plus haut sur l’affiche?
Paradoxal? Mais non, c’est juste belge !

Troisième épisode de notre descente au paradis

Bleu bleu le sol de Bruxelles…

 

[Toutes les photos © Philippe Pierquin 2015]

 

Pauline Brisy, tout sourire… Comme d’habitude

 

Le chef opérateur le plus cool du cinéma belge: Vincent Van Gelder (Au nom du fils, Les Âmes de papier)

 

Valérie Bournonville productrice pour Tarantula de Tous les Chats sont gris avec Manon Capelle, la jeune actrice-vedette du film. Quatre heures plus tard, on filera tous ensemble présenter la Première du film à l’UGC de Brouckère. Cinevox Happening oblige.

 

Delphine Lehericey venue supporter Soldout qui a signé la bande-son de son film Puppylove. Smells like a Magritte.

Si vous êtes branchés sur Spotify, vous pouvez l’écouter ici :

 

 

L’arrivée de l’équipe de Wallimage sur les marches bleues n’est pas passée inaperçue. Philippe Reynaert se fait tout petit devant Ramzy Bedia, un des acteurs-phares de L’Aréoport, que le fonds wallon cofinance.

 

Wallimage (ici Stéphanie Hugé et Philippe Reynaert) est aussi accompagné par Eric Judor, le futur réalisateur de l’Aréoport et des deux boss de Nexus factory qui produisent le film en Belgique: Serge de Poucques (le grand) et Sylvain Goldberg (le bisouteur)

 

Non, Laurence Bibot ne prie pas. Elle discute avec ses amis du mouvement Hors Champ qui manifestent… hors champ.

 

L’an dernier, Joel Franka raflait le Magritte du premier film. Cette année, il vient juste montrer sa très jolie écharpe anderlechtoise. Et passer une bonne soirée.

 

Welkom à Pablo Munoz Gomez, vainqueur l’an dernier du Magritte du meilleur court métrage.

 

Une arrivée qui n’est pas passée inaperçue, celle de Patrick Quinet et son épouse. Le président de l’UPFF a été honoré à plusieurs reprises durant la soirée et il en fut visiblement fort ému Il est ici également accompagné  par le géant Vincent Lannoo dont il a produit Les Âmes de Papier. 

 

Isabelle de Hertogh, inoubliable interprète d’Hasta La Vista, qu’on a revu dans Salaud, on t’aime de Claude Lelouch. Très sensible aux vannes de Charlie Dupont, elle nous fera entendre son rire inimitable dès l’ouverture de la soirée.

 

Luc Dardenne et madame. A ce moment, on ne sait pas encore si cette 5e édition sera celle du triomphe ou de la déchirure.

 

Éloquent le geste de Stefan Liberski qui nous montre que oui, sa petite protégée Pauline Etienne a le ventre rond.

 

La Mariage team. Benoit avec sa compagne et ses producteurs  Boris Van Gils et Michael Goldberg (aussi producteurs de Stephan Streker).
L’homme au bonnet n’a pas participé aux Rayures du Zèbre : c‘est le chef opérateur nominé de Tokyo Fiancée, titulaire des deux derniers Magritte de la meilleure image : Hichame Allaouié.

 

Nicole Gillet, directrice du FIFF, également très active sur l’organisation des Magritte du Cinéma.

 

L’intégrale

No comment : balade dans les coulisses des Magritte : http://www.cinevox.be/?p=70153

Magritte 2015 : en bas des marches (4) : http://www.cinevox.be/?p=70183

Magritte 2015 : en bas des marches (3) – http://www.cinevox.be/?p=70132

Magritte 2015 : en bas des marches (2) – http://www.cinevox.be/?p=70068

Magritte 2015 : en bas des marches (1) – http://www.cinevox.be/?p=70022

Check Also

Le-Generique

Le Générique, répertoire inclusif du cinéma et de l’audiovisuel

Elles Tournent & Elles* Font Des Films lancent le Générique, répertoire trilingue et inclusif du …