Magritte 2014 : nos pronostics [2/Les Acteurs]

Chaque année, c’est un rituel, on s’amuse, la veille des Magritte à pronostiquer le nom des lauréats qui seront récompensés sur la scène de Square.

 

Après les films, voici notre avis sur les actrices et les acteurs. Dans les six catégories qui leur sont réservées.

 

Rappelons que ce qui suit ne reflète nullement un avis personnel, mais tente d’imaginer les choix des membres de l’Académie André Delvaux d’après les palmarès précédents, le profil des personnalités, leur e-réputation, le succès des films en salles, etc.

 

 

 

MEILLEURE ACTRICE – MEILLEUR ACTEUR

 

Le Magritte du meilleur acteur sera très disputé. Les deux comédiens principaux de Tango libre sont en course. En toute logique, les votes des fans du film devraient se diviser approximativement en deux.

Tout bénéfice pour Benoit Poelvoorde qui livre dans Une Place sur la terre une prestation impeccable?

Et si Sam Louwijck créait la surprise?

Les quatre options se valent. Mais puisque le jeu consiste à nous mouiller, nous tablerons plutôt sur une demi-surprise et un succès de… Jan Hammenecker qui devrait capter la sympathie des votants flamands en plus des amateurs de Tango. Et il faudra bien admettre un jour ou l’autre que Jan est un immense artiste après tout.

 

 

Chez les dames, la lutte sera encore plus terrible. Et incertaine. S’il est peu probable que Lubna Azabal s’impose une deuxième fois grâce à Goodbye Morocco, Pauline Étienne a marqué les imaginations avec La religieuse.

Premier Magritte du meilleur espoir féminin en 2011, elle confirme vite tout le bien que la profession pense d’elle et se pose en favorite.

Sa plus grande adversaire? Astrid Whettnall qui nous a confié avec sa modestie habituelle : « Au nom du fils est un tout petit film indé, donc on a fêté les nominations en équipe , c’était vraiment une belle récompense pour le film … le reste , c’est la fête du Cinéma belge, c’est ça qui compte »

La brillante comédienne est apparue comme un météore dans le ciel du cinéma belge et sa prestation dans un film qu’elle porte à bout de bras fait l’unanimité. Son image est également parfaite. Tout le monde l’aime et elle pourrait bien réaliser l’exploit de brûler la politesse aux deux actrices engagées dans deux grosses productions françaises bien que Déborah François encore jamais récompensée à Bruxelles est irréprochable dans Populaire.

Notre prono? Difficile.

Disons Astrid Whettnall, car la profession a déjà pu considérer qu’avec Tokyo Fiancée, Pauline Étienne sera de facto une des favorites l’an prochain… dans un film majoritairement belge. Dans une épreuve où les candidates se tiennent de si près, le moindre détail est important.

 

 

 

ESPOIRS et SECONDS RÔLES

 

 

L’autre catégorie où Au Nom du fils a une belle chance de concrétiser sa nomination est celle du Meilleur espoir masculin.

On a pu constater récemment sur Cinevox que la cote d’Achille Ridolfi est assez énorme. Et comme sa prestation dans le film l’est aussi, tous les espoirs lui sont permis.

Son concurrent le plus redoutable devrait être Mehdi Dehbi, un acteur formidable qui mène une incroyale carrière internationale. Son handicap? Son rôle dans Le sac de farine est assez secondaire. Mehdi nous a d’ailleurs expliqué qu’il estimerait vraiment bizarre d’être distingué pour un long métrage qui ne lui a pas demandé beaucoup d’efforts et que la réussite du Sac de farine revenait essntiellement à Kadija Leclere et à Hafsia Herzi.

A ce stade Steve Driesen et le jeune Bent Simons ont a priori moins de chances, même si le premier est en train de marquer des points assez vite.

 

 

Chez les dames, il serait dommage qu’une comédienne avec le talent de Pauline Burlet passe une deuxième fois à côté de la récompense. Mais comme Anne Paulicevich actrice principale de Tango libre n’est pas nommée dans la catégorie « meilleure actrice », on la voit mal s’incliner ici.

La toute jeune Rania Mellouli est craquante dans Le sac de farine, mais elle n’est sans doute pas encore assez typée « actrice » dans l’inconscient collectif.

Quant à Mona Walravens, elle a un plus petit rôle que ses consœurs dans La vie d’Adèle.

Cela dit, ce n’est pas Anne-Pascale Clairembourg lauréate 2013, qui nous contredira : la taille d’un rôle n’est pas toujours un critère déterminant dans l’obtention de la récompense.

 


Anne Paulicevich pourrait d’ailleurs faire coup double, car on peut aussi lui pronostiquer le Magritte du meilleur scénario pour sa collaboration avec Philippe Blasband sur Tango Libre. À moins que Philippe ne parte avec le trophée pour son travail avec Sam Garbarski sur Vijay And I ?

 

 

Pour le second rôle féminin, par contre, La Vie d’Adèle pourrait être le cheval de Troie de Catherine Salée, très appréciée par la profession. Tandis que chez les messieurs, dans une série à cinq, Bouli Lanners, une nouvelle fois épatant dans 11.6 partirait favori… s’il n’avait pas déjà été multi-récompensé ces deux dernières années.

Même handicap psychologique pour Olivier Gourmet et David Murgia, couronnés en 2013.

On imagine donc bien que le toujours impeccable Laurent Capelluto gagne enfin un trophée. Bien que Renaud Rutten, hilarant dans chacune de ses interventions dans Une Chanson pour ma mère doit également avoir des fans.

Avantage à Laurent? Mais vraiment au pif alors…

 

 

Pour plus d’informations sur les différentes catégories, nous vous conseillons d’aller jeter un coup sur le formidable site officiel des Magritte du cinéma (ICI) où tous les films et artistes nommés sont passés en revue. 23 articles ont été consacrés à tous les aspects de la Cérémonie, de quoi apprendre énormément de choses sur le cinéma belge et suivre la cérémonie en maîtrisant complètement le sujet.

 

Pour faire plus court, la listes des nominations est disponible ici

 

 

Ensuite, rejoignez-nous samedi sur la page Facebook dès 19h45 et sur le site dès 22h15. Dimanche et lundi, nous vous emmènerons dans les coulisses de la manifestation. Restez connectés !

Check Also

Le-Generique

Le Générique, répertoire inclusif du cinéma et de l’audiovisuel

Elles Tournent & Elles* Font Des Films lancent le Générique, répertoire trilingue et inclusif du …