« Les Ritournelles de la Chouette », nouveau Cinépilou!

Cinepilou vous convie à une nouvelle séance sur canapé ce vendredi avec la diffusion de Les Ritournelles de la Chouette, pour le plus grand plaisir des tous petits et des plus grands.

Les Ritournelles de la Chouette est l’un des programmes proposés par La Chouette du cinéma, le programme destiné aux tous petits imaginé par le producteur et réalisateur Arnaud Demuynck, un programme consacré aux ritournelles.

Ici, la ritournelle, c’est ce conseil donné par la Chouette, qui prône l’humilité et la modestie, deux valeurs qui reviennent comme de petits mantra au fil des 5 films qui composent le programme. Quiconque a déjà lu une histoire à un jeune enfant connaît le pouvoir hypnotique de la répétition. Les messages assénés ici connaissent au fil du récit de légères variations, pour aboutir sur des chutes pleines parfois de malice et souvent de sagesse.

Dans Un travail de fourmi, Anaïs Sorrentino un livre de Zemanel et Vanessa Gautier. Par une fraîche journée d’automne, un ours prend froid dans la rivière. De retour dans sa grotte, il éternue si fort qu’un énorme rocher tombe devant l’entrée et le bloque à l’intérieur. Malgré tous ses efforts, et malgré l’aide de la fourmi, du blaireau, du loup, de l’élan et du bison, il ne parvient pas à déplacer le bloc de pierre. Mais c’est sans compter la perspicacité de la petite fourmi…

Avec L’Arbre à grosse voix, Anaïs Sorrentino toujours propose une variation d’un conte d’humour africain. Une souris veut se loger dans le tronc d’un vieil arbre quand celui-ci la menace d’une grosse voix. La souris s’enfuit et croise un écureuil, qui, d’abord sceptique, va vivre la même expérience. Viendra le tour d’un lapin, puis d’un pinson et, enfin, d’une tortue qui, elle, ne s’en laissera pas conter.

Célia Tisserant et Célia Tocco racontent avec La Tortue d’or l’histoire d’un couple qui vit heureux dans une humble masure. Un jour, l’homme pêche dans ses filets une tortue aux écailles d’or. En échange de sa liberté, l’animal promet au pêcheur d’exaucer tous ses vœux. Une approche tendre et moderne de cette fable classique qui illustre la fâcheuse tendance humaine à l’avidité.

Avidité toujours avec le banquier vaniteux et opulent qui croyait posséder toutes les richesses, mais que l’ennui l’accablait de tristesse de L’Humble tailleur de pierres, réalisé par Frits Standaert. Un jour, il s’approche de la maison d’un humble tailleur de pierre qui, dit-on, vit satisfait de sa liberté, de son rocher et d’une tasse de thé à l’aurore. «  Mais que peut-on faire sans or ? », rugit le banquier tout en pariant que cet homme désire l’or avec ardeur !

Enfin avec Où vas-tu Basile?, Jérémie Mazurek met en images une chanson de Line Renaud, qui montre que, contrairement aux apparences, celui qu’on croyait prendre n’est pas toujours pris! Alors que Basile part au marché vendre son cheval, il croise sur sa route un malin qui lui troque le canasson contre une vache. Basile échange un peu plus loin sa vache contre une chèvre, puis la chèvre contre une poule…

Ca fait envie, non? Et ça tombe bien, on a des pass à vous offrir ici!

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …