Les nouveaux Du Welz, Cicurel et Ben Yadir pour 2023?

70 projets de films ont été aidés lors de la 2e session 2022 de la Commission du Cinéma, soit 26 longs métrages, 25 documentaires de création, 13 courts métrages et 6 films Lab. Parmi eux, les nouveaux films de Fabrice Du Welz, Solange Cicurel et Nabil Ben Yadir.

Nabil Ben Yadir revient avec la comédie Les Baronnes. Les Baronnes, ce sont quatre grands-mères inséparables de Molenbeek. Elles ont passé toute leur vie à s’occuper des autres sans jamais se plaindre. Un jour, l’une d’elle découvre la double-vie de son mari. Elle décide de reprendre sa vie là où elle l’a laissée il y a 50, juste avant de se marier : elle va faire du théâtre avec ses amies. Les Baronnes ignorent que leur décision va bouleverser la vie de leur entourage… et peut-être plus encore.

Solange Cicurel quant à elle change de registre et aborde le harcèlement scolaire dans TKT. Emma, une jeune fille de 16 ans, bien dans sa peau, populaire dans son lycée, est dans le coma. Pourquoi ? Que lui est-il arrivé ? Pour le comprendre, elle a la chance de devenir un « fantôme » pour quelques jours. Invisible, elle peut alors tout voir, tout entendre et retourner dans ses souvenirs pour reconstituer son histoire.

Enfin Fabrice Du Welz revient avec Maldoror. Lorsque deux fillettes disparaissent, Paul Chartier, jeune recrue d’un petit poste de gendarmerie, met son impulsivité au service de l’opération « Maldoror » qui a secrètement été mise en place pour surveiller les agissements d’un délinquant sexuel notoire. Face au dysfonctionnement d’un système policier déstructuré et sans coordination, Chartier subit l’échec de l’opération et sombre dans l’obsession. Il se lance dans une croisade solitaire contre un Mal tentaculaire qui le fracture de toute part.

Le Centre du Cinéma soutient donc ces trois cinéastes confirmé·es, mais aussi de jeunes talents dont les nouvelles oeuvres sont très attendues. Remarqués avec leur délirant premier long, Fils de plouc, lauréat de l’appel à production légères sélectionné à Sundance, rien que ça, Lenny et Harpo Guit planchent sur leur nouveau film, Aimer perdre, l’histoire d’une jeune bruxelloise endettée et accroc jeu, qui va tenter un pari fou : l’amour.

Dans Faire corps, Sarah Hirtt (Escapada) conte l’histoire d’une jeune mère qui va devoir affronter le monde médical, les injonctions sociétales et ses propres idées préconçues quand elle met au monde un enfant intersexué. Le monde d’Agathe s’écroule quand elle met au monde un bébé intersexué dans Faire corps de Sarah Hirtt.

Enfin, Guérin van de Vorst (La part Sauvage) & Sophie Muselle suivent une infirmière d’hôpital psychiatrique volontaire et idéaliste s’investissant pour tenter de faire sortir une jeune patiente dans La Vocation, où l’on devrait retrouver la jeune comédienne Mara Taquin.

La liste des 70 projets soutenus est disponible ici.

Check Also

« Sauve qui peut »: aux côtés des soignants

Avec Sauve qui peut, Alexe Poukine se penche sur les processus d’apprentissage auxquels participent les …