Les courts belges de Clermont!

Le festival du court métrage de Clermont-Ferrand a dévoilé la programmation de son édition 2022. Au programme on retrouve de nombreux titres belges dont cinq en compétition.

Parmi les titres sélectionnés cette année on retrouve, en compétition internationale, le court métrage de fiction, produit par Les Films de la récré, Oil oil oil de Manöel Dupont. On y retrouvera également le film flamand Klette de Michael Abay.

Du côté de la compétition nationale, on retrouve le film de Basile Vuillemin, Les silencieux, produit par Magellan Films.

Enfin, Jules & Juliette de Chantal Peten (Altitude 100 Production) est sélectionné au sein de la compétition jeune public, de même que Luce et le rocher de Britt Raes, ainsi que Grosse colère de Célia Tisserant et Arnaud Demuynck, Pourquoi la neige est blanche ? et Pourquoi les arbres perdent leurs feuilles à l’automne? de Pascale Hecquet.

Trois productions belges francophones sont également présentes au sein de la rétrospective LIBIDO : 69SEC de Laura Nicolas (Atelier de production de la Cambre), Les Amoureuses de Catherine Cosme (Hélicotronc) et Partouze de Matthieu Donck (Hélicotronc).

Enfin, Betty brûle de Camille Vigny, produit par Need Productions, sera présenté dans le cadre des séances spéciales CANAL+.

Du côté des coproductions on retrouve, dans en compétition nationale, Matapang de Léa-Jade Horlier (Wrong Men). En compétition internationale, on retrouve deux autres coproductions : Klette de Michael Abay et Il faut tout un village de Ophelia Harutyuyan, (Matching Socks). En compétition LAB on retrouve le film de Joseph Pierce, Scale (Ozú Productions).

Une autre coproduction sera également présentée dans le cadre des séances spéciales CANAL+ : Poupées de chair de Florence Rochat & Séréna Robin (Cookie Films).

La prochaine édition du festival de court métrage de Clermont Ferrand se déroulera du 27 janvier au 4 février 2023.

Check Also

#PODCAST: Les Rituels de Claude Schmitz

« Intrinsèquement, tout ça n’a surement aucun sens, mais c’est beau d’en inventer un. » Inventer un …