Les Arcs : la Belgique entre le violet et le noir

Près de 100 films, sélectionnés aux quatre coins de l’Europe, seront proposés du 13 au 20 décembre pour la sixième édition du Festival de Cinéma Européen des Arcs. Parmi eux, quelques films belges.

 

Waste Land, le polar anthracite de Pieter Van Hees fait partie de la Compétition Officielle, comme le court métrage De honger (La faim) de Benoit De Clerck. On pourra également découvrir aux Arcs Violet de Bas Devos.

Les projets Coureur de Kenneth Mercken et Galloping Mind de Wim Vandekeybus seront présentés dans le cadre des rencontres professionnelles du festival.

 

Enfin, plus de deux cents distributeurs et exploitants français pourront, pour la première fois, découvrir trois longs métrages belges en présence de leurs réalisateurs : Waste Land, Black et Brabançonne.

Ces trois nouveaux films sont présentés dans le cadre du Sommet Distributeurs-Exploitants du Festival, un rendez-vous annuel lors duquel les distributeurs et les exploitants français peuvent découvrir les films qui sortiront en 2015. C’est la première fois qu’une région ou un pays a l’occasion d’y présenter des nouveaux films.

 

 

Comme vous le savez maintenant, Waste Land est le dernier chapitre de la trilogie de Pieter Van Hees « Anatomie de l’Amour et de la Douleur ». Le personnage central de ce dernier opus est un inspecteur de la brigade criminelle bruxelloise, Leo Woeste, interprété par Jérémie Renier. Jour après jour, Léo explore les bas-fonds de la ville. Il décide de décrocher lorsqu’il apprend que sa compagne est enceinte mais cette dernière affaire s’avère plus compliquée que prévu. Il s’éloigne de sa famille et perd progressivement les pédales. Chrysalis Films distribuera le film en France en mars. Le film a été produit par Epidemic.

 

 

Violet est le portrait du processus de deuil d’un adolescent. Un groupe d’ados passionnés de BMX est confronté au décès inattendu et violent de Jonas, un de leurs amis. Tous se tournent vers l’unique témoin, Jesse, 15 ans, en quête de réponses. Le regard des autres et l’incapacité de Jesse à répondre à leurs questions l’isolent progressivement. Le chagrin causé par la perte de son ami et le sentiment croissant de solitude ne font qu’aggraver le besoin de consolation de Jesse. Le film a été produit par Minds Meet.

 

 

Le court métrage De honger de Benoit De Clerck se situe en 1963 à la côte belge. Karel, un jeune voyou de 10 ans, joue à la guerre avec ses copains dans les dunes. Lorsqu’il les perd et se retrouve tout seul, il va faire une découverte qui va changer sa vie et qu’il va garder secret à tout jamais. Le film a été produit par Ciné Cri de Coeur.

 

 

Black de Adil El Arbi et Bilall Fallah (Image) est l’histoire de Mavela, une black de quinze ans membre d’un redoutable gang de jeunes, le “Black Bronx”. La jeune fille est écartelée entre la loyauté et l’amour lorsqu’elle tombe follement amoureuse d’un garçon marocain appartenant à un gang rival, les “1080”. Très rapidement, elle se rend compte d’une chose: “être un jour membre d’une bande, c’est en être membre pour toujours“ et quitter le Black Bronx est tout simplement impossible. Le film a été produit par Caviar.

 

 

Brabançonne, qui sort ce 10 décembre en Belgique, est une comédie musicale romantique de Vincent Bal qui met en scène la rivalité entre l’harmonie flamande Sainte-Cécile et l’harmonie wallonne En Avant. Celles-ci sont toutes deux sélectionnées pour représenter la Belgique à la grande finale européenne. Mais quand le soliste de Sainte-Cécile s’éteint brusquement sur le podium, Elke, la fille du chef d’orchestre flamand, a une idée pour sauver la mise: débaucher Hugues, le fabuleux trompettiste de leur concurrent wallon. Le film a été produit par Eyeworks et Entre chien et loup.

 

Coureur est le premier long métrage de l’ancien coureur cycliste Kenneth Mercken. Le projet a été sélectionné pour participer au Village des Coproductions Arc 1950. Enfin, on pourra découvrir les toutes premières images de Galloping Mind de Wim Vandekeybus dans le cadre du programme Work-In-Progress.

 

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …