Le million ! Le million !

Le 11 mai 2011 naissait Cinevox, un projet national articulé autour d’une capsule de deux minutes diffusée dans les salles de cinéma, d’un site internet alimenté au quotidien et d’une présence continue sur les réseaux sociaux.

Objectif de l’initiative : mettre en valeur le cinéma belge au sud comme au nord du pays. Un projet commun, un canevas commun, mais des éditions et des rédactions distinctes.

Au départ, Cinevox était censé durer quatre mois…

 

 

Mercredi prochain, 33 mois plus tard, Cinevox proposera sa 29e capsule sur les grands écrans Elle sera consacrée aux 4e Magritte du cinéma.

 

Notre présence sur Facebook se développe chaque jour. Le nombre de fans a doublé en un an. Du côté francophone, on a dépassé les 8.000 amis et, en comptabilisant les fans néerlandophones qui suivent la page flamande, on est bien au-delà des 11.000.
Pas mal pour des pages qui se focalisent sur un sujet aussi ciblé que le cinéma belge.

 

 

Notre satisfaction est aussi d’avoir un taux de fans impliqués très conséquent. Ce samedi matin, pour 8159 « j’aime »,  1093 « personnes en parlent ». Soit un taux de 13.39% alors que d’autres pages belges d’information culturelle, liées de près ou d’un peu moins près au cinéma, ont du mal à parvenir à… 1% (vous les trouverez rapidement) et dépassent rarement les 3%. Notez que la page flamande de Cinevox a également un taux d’activité de plus de 12%
Des chiffres, juste des chiffres?
Oui, mais ça veut surtout dire que, grâce à VOUS,  nos pages vivent et c’est ça l’essentiel.

 

Et le site? Hé bien, il va plutôt pas mal. C’est même pour vous en parler qu’on se permet cette intrusion au cœur de votre journée qu’on subodore bien chargée. Car, c’est officiel : ce samedi 8 février à 10h09, Cinevox vient de franchir le cap du million de connexions après tout juste 1005 jours d’existence (et dire qu’on a oublié de fêter ça lundi dernier).

1.000.000, c’est un chiffre impressionnant quand on sait que, comme pour la page Facebook, notre champ d’action est extrêmement précis et pointu. Naturellement, ce chiffre est aussi le résultat d’une évolution graduelle puisque le 11 mai 2011, nous partions d’une notoriété nulle !

 

Le site de Cinevox en févier 2014

 

Au fil des mois, le rythme des visites s’accélère naturellement de façon assez incroyable.

En 2011, sur 235 jours, nous avions reçu 77.325 visites

En 2012 : 336 788, en 2013 : 492.367

Sur le seul mois de janvier 2014 nous avons enregistré 68.749 connexions. Et rien que pendant les journées essentiellement consacrées aux Magritte (du samedi 1 au mardi 4 février) 17.138 visites.

 

On dit souvent qu’on ne juge pas la qualité d’un film sur son box-office. C’est vrai.

Mais la fréquentation de notre site est néanmoins un véritable objectif pour nous. Tenter de réaliser un projet de qualité pour douze fans ne nous intéresse pas. Prêcher des convaincus non plus.

 

Notre seule raison d’être est de braquer les projecteurs sur un cinéma dont on prétendait il y a quelques années encore qu’il ne passionnait pas grand monde. Nous voulons intriguer un public qui n’a a priori aucun goût spécifique pour le cinéma belge, le fidéliser, lui donner l’envie des films de chez nous. Car plus vous serez nombreux à nous suivre au quotidien, plus les œuvres belges que nous défendons seront dans la lumière.

 

Le site de Cinevox en mai 2012

 

Selon toute vraisemblance, nous atteindrons le chiffre de 2.000.000 de visites d’ici la fin 2015. Et sans doute avant cela. Sauf revirement majeur, nous sommes assurés de mener notre projet jusque-là. Et peut-être l’aventure continuera-t-elle au-delà de cette date. On l’espère.

 

On ne peut pas ne pas profiter de l’occasion pour remercier notre parrain, BNP Paribas Fortis, qui nous a mis sur les rails et nos soutiens actifs, la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Euro-Millions, Bernard Massard et Carlsberg qui rendent nos Happenings plus doux.

 

En tant que rédacteur francophone, je profite du moment pour saluer mon collègue flamand Kurt Vandemaele. Je veux aussi adresser un Big Up à Philippe Adam et à l’équipe de Brightfish qui portent la structure du projet à bout de bras, à Kaos Film qui réalise tout notre matériel vidéo si classe et, bien sûr, à vous tous qui nous lisez de temps en temps ou au quotidien, qui nous faites part de votre enthousiasme parfois et qui assurez le précieux bouche-à-oreille qui peut mener les films belges vers un succès public enfin conséquent !

 

 

 

Check Also

clap-la-vie-devant-nous

Clap de début pour « La vie devant nous » d’Olivier Meys

C’est hier qu’a débuté le tournage du deuxième long métrage d’Olivier Meys, La vie devant …