Le Magritte du Premier film? Votre Magritte !

Après les Magritte… les Magritte continuent. Ou plutôt une opération spéciale baptisée. Nous avons expliqué ICI quels étaient les enjeux de cette nouvelle initiative, mais nous reviendrons souvent sur le sujet, car ce Magritte c’est VOUS qui allez l’élire.

 

Douze longs métrages en course pour décrocher le Magritte du meilleur film étaient cette année des premiers films. Douze sur dix-neuf, vous imaginez?

 

 

 

Ces films ont remporté quelques trophées : meilleur espoir féminin (photo ci-dessus) et meilleure musique pour Mobile Home, meilleur photo pour L’Hiver Dernier, meilleur espoir masculin pour La Tête la Première, meilleur décor pour Dead Man Talking (photo ci-dessous).

C’est bien, … mais un peu maigre au regard des nombreuses nominations engrangées après le premier tour, de la qualité de ces œuvres et de leur succès en salles. Car ces premiers longs métrages représentent  en termes d’entrées un chiffre global assez impressionnant.

 

 

Nous reviendrons sur leur box-office et sur leurs chances respectives d’émerger, mais cela signifie une chose : vous êtes des dizaines de milliers à avoir vu ces films et il est donc logique que vous puissiez vous exprimer pour les mettre en évidence. Pour booster votre favori.

Pour voter, la procédure est simple. Vous suivez ce lien (ICI) et vous arrivez sur la page dédiée au scrutin sur le site des Magritte. Là, vous choisissez vos trois longs métrages préférés (dans l’ordre). Attention ! Il ne faut rien écrire, juste choisir les titres dans les menus déroulants. Vous encodez ensuite votre adresse mail. Une fois que vous avez confirmé votre vote, vous devez aller sur votre messagerie. Le site vous a envoyé un message de vérification: cliquez sur le lien et le tour est joué. Votre voix est comptabilisée.

 

Avec cette protection, il n’est pas possible de voter deux fois avec une même adresse mail. Nous avons essayé et le site nous répond que nous avons déjà fait notre devoir cinématographique. Nous avons tenté d’autres astuces qui ne fonctionnent pas mieux. D’autres vérifications permettent en effet de limiter la fraude et un contrôle a posteriori sur la base de données des votants éradiquera les éventuels petits malins qui auraient trouvé une faille.

 

À ce jour, plus de 900 (!!!) votes ont été enregistrés… et on en est encore qu’au tout début de l’opération qui durera jusqu’au 1er mai. C’est dire si la route est longue et les retournements de situation possibles. Le Magritte du Premier Film sera remis au réalisateur du long métrage primé lors de la soirée du cinéma belge à Cannes. En votre présence peut-être…

 

Car c’est un autre attrait de cette opération : le cinéphile qui y participe peut gagner des prix assez formidables.

 

[John Shank est en course avec son premier long : L’Hiver Dernier]

 

Les 12 films en compétitions sont actuellement proposés un peu partout dans la fédération Wallonie-Bruxelles. À chaque séance, les spectateurs peuvent remplir un formulaire. À l’issue des projections, un des documents sera tiré au sort et le bienheureux remportera un séjour pour deux à Cannes, durant le festival ! Le prix comporte les billets d’avion aller et retour au départ de Bruxelles, une nuit d’hôtel avec petit-déjeuner et l’accès au Gala du Cinéma belge francophone. Pour vous mettre déjà dans l’ambiance, voyez les reportages photo de l’an dernier : ici et ici.

 

Chaque votant est aussi susceptible de gagner une invitation pour deux à la 4e Cérémonie des Magritte du Cinéma qui se tiendra en février 2014. À la fin des votes, le 1er mai prochain, un tirage au sort permettra de désigner deux personnes qui seront invitées avec leur accompagnant à la 4e Cérémonie des Magritte du Cinéma ! Souvenez-vous de la foire d’empoigne provoquée cette année par la chasse aux invitations et croisez les doigts !

 

Alors ? Elle n’est pas belle la vie? Il n’est pas sympa le cinéma belge?

 

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …