L’Ame de Fond – un court métrage belge à Cannes

Un court métrage d’Eric Bourdouxhe

Avec e.a. Cloé Xhauflaire, Frédéric Nyssen, Luc Van Grunderbeek, Serge Swysen

5h30 du matin, Mathieu se réveille après un cauchemar dans lequel il a vu mourir sa fille. Il est au bord des larmes. Il ne sait plus ce qui est vrai ou non. Le téléphone sonne. Le cauchemar de Mathieu accentue son angoisse. Il descend les escaliers en courant, répond et s’évanouit. Marie, sa femme, prend le combiné. L’hôpital leur demande de venir de toute urgence. Une médecin mal à l’aise les attend et leur annonce LA mauvaise nouvelle…

 

« L’Âme de fond », c’est l’histoire d’un couple qui gère de manière schizophrénique la perte d’un enfant. Une histoire qui nous entraîne vers des angoisses insoupçonnables de l’âme et une exploration de la peur, de la mort et de l’amour absolu.Par la tangente, le réalisateur aborde des thèmes aussi infinis que le deuil d’un enfant mais aussi la place de l’autre dans le couple. Aucun amour ne peut combler le vide et la douleur de la perte d’un enfant et quand les croyances sur le bien et le mal, le pêché et la vie après la mort s’emmêlent, alors toutes les déviances s’auto-justifient… C’est alors que ressort une question : peut-on renoncer à son âme par amour pour les deux personnes que l’on aime le plus au monde?Ce film est une ode, douloureuse, à l’amour et une critique non revendiquée des intégrismes difus.

Check Also

Camping-du-lac3

« Camping du lac », ou l’art délicat de l’affabulation

Avec Camping du Lac, Eléonore Saintagnan propose un journal de bord à la première personne …