La Fédération Wallonie-Bruxelles booste la diffusion cinématographique

Le problème du cinéma  belge francophone, c’est sa diffusion, souvent confidentielle, qui complique singulièrement sa rencontre avec le public. La Fédération Wallonie-Bruxelles le sait mieux que quiconque. Partenaire privilégiée de Cinevox depuis deux ans, elle va octroyer un soutien de 636.250 euros à 17 projets soumis en mars dernier par les opérateurs audiovisuels – organisateurs de festivals, exploitants de salles de cinéma, distributeurs de films, structures de diffusion numérique – à sa Commission d’aide aux opérateurs audiovisuels (COA). Il ne s’agira pas que de cinéma belge. Mais notre 7e art ne sera pas le dernier à en profiter.

 

Dix festivals se partageront ainsi une aide de 296.250 euros, dont deux (Festival international du film fantastique de Bruxelles et Festival des Libertés) dans le cadre d’un contrat-programme de cinq ans, comme c’est déjà le cas pour les festivals de Moustier, Namur, Mons ou encore Filmer à Tout Prix (Bruxelles). Une convention d’un an a été accordée notamment aux Brussels Film Festival, Be Film Festival et au Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles.

 

L’aide de 120.000 euros dégagée pour les exploitants de salles de cinéma a été accordée à l’Aventure, au Styx à Bruxelles et au Caméo à Namur. Elle illustre la volonté de la Fédération de défendre le cinéma d’auteur au cœur de la ville en permettant l’accueil du public dans les meilleures conditions techniques possibles et son souhait de diversifier les lieux de projection. Huit autres exploitants indépendants disposent déjà de conventions semblables à Bruxelles et en Wallonie : le Parc à Charleroi, les Grignoux à Liège, le Plaza Art à Mons, l’Actor Studio, le Nova, le Vendôme, les Galeries et Flagey à Bruxelles.

 

C’est dans le même esprit qu’elle réaffirme son soutien, pour un montant de 150.000 euros, à trois distributeurs indépendants de films art et essai, Cinéart, Imagine Film Distribution et O’Brother Distribution, qui depuis plusieurs années déploient tous leurs efforts pour permettre à ces films de rencontrer leur public.

 

Enfin, la Fédération souhaite consolider les nouvelles formes d’exploitation et d’accès aux films offertes par les plateformes numériques en confirmant son aide de 70.000 euros à la plateforme de vidéo-à-la-demande UniversCiné Belgium.

 

Pour rappel, l’an dernier 44 opérateurs avaient obtenu une aide de la Fédération dans le cadre de la COA dont 21 dans le cadre d’un contrat-programme de 5 ans (2013-2017) et 6 dans le cadre d’une convention de 2 ans (2013-2014).

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …