« Juju Factory », fantômes de l’histoire

Sorti en 2005, Juju Factory, premier long métrage du cinéaste congolais ayant longtemps vécu à Bruxelles Balufu Bakupa-Kanyinda, est à découvrir en ligne, 15 ans plus tard. Le film offre une réflexion acérée et poétique sur l’histoire partagée par la Belgique et le Congo, et sur les fantômes qui la hantent, et sur le quartier emblématique de Matonge.

Congo Kongo, écrivain en lutte, rêve de publier sa grande oeuvre. Mais en attendant, il est chargé de rédiger un guide touristique grand public sur le quartier de Matonge, l’occasion pour lui de faire un bilan sur l’exil, l’immigration et le mal de vivre d’une génération au bord de la tragédie sociale.

Dans le rôle du héros (héraut?) de sa génération, on retrouve l’immense comédien Dieudonné Kabongo (The Invader, Le Couperet, Lumumba), décédé en 2011, qui endosse sur ses larges épaules le costume de cet écrivain qui partage son regard affuté sur sa ville et son histoire. Face à lui, Carole Karemera (vue dans Si le vent soulève les sables de Marion Hänsel), mais aussi Emile Abossolo-Mbo, Katik Donatien Katomba, Aline Bosuma, Pascale Kinanga ou encore Stéphane Bissot. Un film rare, une vraie curiosité accessible ici ?

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …