Jonathan Zaccaï nous survivra

Joe est un agent immobilier. Un killer. Le genre de type capable de vous vendre une maison pourrie à Foy-les-Belettes pour le prix d’un Loft au Cinquantenaire. Ses atouts? Un bagout délirant et une mauvaise foi à toute épreuve. Il règne en despote éclairé sur une petite agence où travaillent quatre collaborateurs zélés. Son rêve absolu? Faire déguerpir une vieille dame qui habite derrière chez lui afin de pouvoir aménager dans cet endroit magnifique un golf de prestige. Pour arriver à ses fins, il est prêt à tout. Mais le hasard est capricieux et à la suite d’une maladresse, il se retrouve prisonnier au fond d’un puits. La seule personne qui sait qu’il est là est la vieille dame… bien décidée à le laisser croupir dans l’humidité.

 

Sacré pitch pour ce premier long métrage de Sylvestre Sbille. Le ton, on s’en doute est à la franche comédie. Ce qui n’est pas très courant chez nous. Je te Survivrai est aussi la première production majoritaire de Panache Productions. Jusqu’ici André Logie (photo) était plutôt spécialisé dans les coproductions françaises comme Une Pure Affaire, Le Grand Soir, bientôt Populaire.

 

 

Je te survirai sera coproduit en France par les Productions du Trésor, d’Alain Attal avec qui André Logie a noué d’excellents contacts au fil du temps. Bonne pioche; d’autant que le duo a persuadé Wild Bunch de s’occuper des ventes internationales. Du costaud, donc

 

L’acteur principal du film devait être Renaud Rutten, mais alors que le tournage approchait, Renaud s’est blessé. Immobilisé pendant six semaines, il ne pourra participer à cette belle aventure. Les hasards du calendrier ont voulu que dans le même temps la production de The Wasteland, un polar très attendu avec Matthias Schoenaerts et Jonathan Zaccaï (qui remplaçait Bouli Lanners), soit postposée.

 

Résultat de ce jeu de dominos, c’est bien l’excellentissime Jonathan qui vivra les prochaines semaines de sa vie au fond d’un puits humide. Face à lui, Ben Riga, une conteuse belge bien connue des amateurs du genre, et un quatuor de feu : David Murgia (La Tête la première, La régate), Laurent Capelluto (Fils unique), Benoit Bertuzzo (monsieur Justine Henin, bientôt papa, donc) et Tania Garbarski (madame Charlie Dupont). Premiers tours de manivelle mardi 18 septembre.

 

 

Autant dire que cette comédie très belge a particulièrement retenu notre attention et que nous serons les premiers à vous montrer dans les salles de cinéma les premières images de ces aventures désopilantes qui vont redonner des couleurs au marché de l’immobilier qu’on dit aujourd’hui en berne. La bonne blague !

 

 

[Les deux photos de Jonathan sont signées Marianne Grimont (FIFF 2011)]

 

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …